Un sobre hommage a été rendu à Gordon Downie, le chanteur de Tragically Hip, mort d'un cancer du cerveau en octobre dernier, lors de la cérémonie des prix Juno, dimanche.

LA PRESSE CANADIENNE

Les organisateurs avaient choisi Dallas Green, alias City and Color, et Sarah Hammer pour saluer la mémoire du chanteur. Pendant leur numéro, un montage de diverses vidéos de Downie, était diffusé sur l'écran géant du Rogers Arena.

L'animateur de la soirée Michael Buble n'a pas perdu de temps pour mettre une couleur familiale à la fête en annonçant dès le début de la cérémonie que sa femme et lui attendaient un troisième enfant.

«Et non, ce ne sera pas l'enfant de Jim Cuddy», a-t-il blagué en regardant le leader du groupe Blue Rodeo.

Le premier trophée de la soirée a été remis à Daniel Cesar pour l'album Freudian. Le chanteur d'Oshawa, en Ontario, était en lice dans la catégorie «album R&B/soul de l'année».

Jessie Reyez a été préférée à Charlotte Cardin pour le Juno décerné à la révélation de l'année.

Parmi les artistes qui sont montés sur la scène pour présenter un numéro musical figurent The Jerry Cans et Arcade Fire. Le groupe montréalais a interprété Everything Now.

Le groupe Barenaked Ladies et l'ancien membre Steve Page ont été intronisés au Panthéon de la musique canadienne par le chanteur de Rush, Geddy Lee. Ils ont présenté un numéro ensemble, une première depuis que Page a quitté la formation pour se lancer dans une carrière solo, il y a près de 10 ans.

Bélanger au tableau d'honneur

Une trentaine de trophées avaient déjà été décernés, samedi soir.

Daniel Bélanger a reçu le prix de l'album francophone de l'année pour La Paloma. Il a été préféré à Alex Nevsky, Patrice Michaud, Klô Pelgag et Pierre Lapointe.

Arcade Fire a accepté le prix récompensant le rayonnement international.

Gord Downie a reçu les prix de «l'album alternatif adulte de l'année» et de «l'auteur de l'année».

La chanteuse Diana Krall a également reçu deux récompenses. En plus d'être choisie productrice de l'année, elle a obtenu un Juno dans la catégorie album de jazz vocal de l'année pour l'album Turn Up the Quiet.