L'auteur-compositeur-interprète français a lancé le mois dernier son 15e album, Respect, porteur de valeurs humanistes en ces temps sombres. Il en jouera les chansons sur les scènes du Québec en 2019, dans un concert acoustique qui fera aussi la part belle à ses chansons plus anciennes, dans des arrangements actualisés.

Frédéric Murphy LA PRESSE

La chanson qui représente le mieux votre nouvel album

Respect

«C'est celle qui me semble être le dénominateur commun de toutes les autres. Elle évoque cette relation humaine qui ne fonctionnerait pas si elle n'était pas réciproque. Elle englobe la transmission, l'écoute, le regard et aussi l'ouverture qui fait que tout est possible à partir du respect. C'est cette idée qu'après avoir traversé des siècles de confrontation, on pourrait peut-être essayer le respect. [...] On parle d'un respect sous toutes ses formes: dans la chanson, je fais le tour du respect des différences, comme si ce respect était le ciment de l'humanité: "C'est ce qui tient la maison debout quand tout vacille autour de nous."»

La chanson dont vous êtes le plus fier

Pour que tu ne meures pas

Cette chanson tirée de Sans attendre (2001) a été écrite lorsque sa femme Noëlle est tombée gravement malade. «Il y a un moment où on se sent tellement impuissant face à l'adversité qu'on a envie de trouver une manière de récupérer des parcelles de pouvoir. Il y a aussi bien sûr la prière, cette volonté qu'on exprime et qui va peut-être germer quelque part. Cette chanson, c'est une façon amoureuse de reprendre la main sur le destin qui est contraire. [...] Elle me bouleverse chaque fois que je la chante sur scène.»

La chanson qui vous a donné envie d'écrire des chansons

Nathalie de Gilbert Bécaud

«Pour moi, elle a symbolisé tout ce que devait concentrer une chanson : l'émotion, la musicalité, la beauté du texte, l'originalité du sujet et puis l'interprétation de Gilbert Bécaud, qui était toujours dans un excès bien caractéristique de toute sa carrière. [...] C'était pour moi un artiste très complet, avec un éventail ouvert sur énormément de styles et qui collaborait avec des gens extraordinaires, comme Maurice Vidalin, Pierre Delanoë, Louis Amade. J'y ai puisé une envie d'écrire, d'arriver à ce niveau de diversité et de qualité.»

La chanson qui fait honneur à «La langue de chez nous»

Toulouse de Claude Nougaro

«Une chanson magistralement écrite, une orchestration somptueuse, et puis lui, Nougaro, qui était un poète foisonnant en permanence - j'ai trouvé les notes d'écriture de Nougaro, c'est passionnant de suivre son écriture à travers ses brouillons... Je trouve que Toulouse concrétise cet esprit musical, mais Nougaro était aussi un obsédé textuel. Et moi aussi. Il y a une rencontre de création entre nous, au-delà des générations, qui fait que j'ai eu envie de choisir cette chanson-là.»

La chanson qui vous émeut à tout coup

Nantes de Barbaba

«Spécifiquement depuis qu'on connaît l'histoire de Barbara et sa relation à son père, qui était trouble, passionnelle et déchirante. Nantes, c'est le moment où, à sa sortie de scène, on lui annonce que son père est en train de mourir à Nantes ; elle saute dans la voiture et fait le voyage en désespoir de cause et, quand elle arrive, il est mort. Il n'y a pas eu de rue de la Grange au Loup, mais il y avait son père au bout de la route, qui n'a pas eu le temps de lui demander pardon. Et à qui elle n'a pas eu le temps de dire qu'elle l'aimait. Barbara avait quelque chose de magique qui faisait qu'on embarquait dans son univers émotionnel.»

La chanson qui évoque le mieux le Québec

Quand les hommes vivront d'amour

«La chanson qui m'a donné envie de découvrir le Québec, c'est Quand les hommes vivront d'amour, que Félix, Vigneault et Charlebois chantent ensemble. Pour moi, c'était le visage du Québec tout à coup révélé à travers une chanson. D'abord, c'est le visage de l'espérance; une utopie dont on rêve qu'elle devienne réalité et qui peut-être le deviendra. [...] On peut rêver que l'humanité devienne ça, mais encore faut-il que des gens le rêvent et le disent. Raymond Lévesque l'a résumé de façon absolument magnifique, et ces trois voix de différentes générations et styles ont exprimé à travers cette chanson le visage et l'âme du Québec.»