Source ID:b3264d97-8696-4179-aa26-394fb32a2933; App Source:alfamedia

Suuns: le net avantage de l'ambiguïté

Le mot anglais felt peut signifier « feutre »... ou bien « avoir ressenti ». Que choisir ? Il n'y a rien à choisir. Pour le titre de ce quatrième album studio signé Suuns, l'ambiguïté des perceptions demeure un avantage... net.

Felt de Suuns... (Image fournie par Suuns) - image 1.0

Agrandir

Felt de Suuns

Image fournie par Suuns

La lumière y perce des ciels foncés, y traverse des murs lézardés, peut y éclairer les consciences, allumer les êtres.

« Look No Further est une bonne mise en situation, indique le frontman Ben Shemie. Cette première chanson de l'album porte un message double : sois heureux de trouver ce que tu cherches, mais ne regarde pas trop devant, car il vaut peut-être mieux ignorer ce qui va s'y produire. De manière générale, Felt parle d'aliénation, d'amour... des hauts et des bas de nos vies en ces temps d'incertitude. »

Hommes autonomes

Felt n'a pas été réalisé à l'étranger comme l'opus précédent, l'excellent Hold/Still, conçu au Texas chez John Congleton (St. Vincent, etc.). Cette fois-ci, le quartette montréalais n'avait nullement besoin d'une oreille extérieure pour raffermir sa facture et se lancer dans de nouvelles aventures, sauf pour le mix du collègue américain venu à la toute fin du processus.

« Nous avons acquis de la confiance en tant que groupe, nous pouvons prendre des décisions esthétiques concernant l'instrumentation, les arrangements, les textures, la réalisation dans l'ensemble. Nous avons le sentiment d'être complètement autonomes », dit Ben Shemie.

Les deux premiers albums de Suuns, Zeroes QC et Images du futur, avaient été enregistrés aux studios Breakglass de Jace Lasek (The Besnard Lakes), à Montréal. Le groupe y est retourné pour les étapes préliminaires de Felt... Il y est finalement resté jusqu'à la fin, soit au terme de séances échelonnées sur plusieurs mois.

« Au départ, raconte Shemie, nous nous y étions rendus pour y enregistrer des maquettes. On nous a installés, puis nous avons travaillé seuls ; au bout de trois ou quatre jours, nous avons pris conscience que le son de ces premières maquettes était celui que nous recherchions. »

Un nouveau chapitre

On peut considérer Hold/Still comme un pivot dans l'évolution récente de Suuns, concède le chanteur, mais il y a suffisamment de différences dans ce nouveau Felt pour en affirmer le caractère distinct.

« Nous ne nous appuyons pas sur les albums précédents, peut-être un peu sur le dernier, abonde son collègue Joseph Yarmush. Nous sommes heureux de l'avoir fait nous-mêmes et d'avoir suivi nos instincts, cela représente vraiment un nouveau chapitre pour nous. »

Un album de ce type, soutient le guitariste, ne repose pas sur la perfection de l'exécution.

« Nous ne nous sommes pas éternisés sur les prises de son inutiles. Le ressenti l'emportait largement sur les considérations techniques. Ce qui n'exclut pas la précision ; nous avons amélioré plein de petites choses. Les chansons de cet album restent concises, même si plus relâchées que les précédentes. »

Ben Shemie en fournit quelques détails formels : 

« Plusieurs passages de cet album sont denses et, pour nous, difficiles à reproduire, et cette densité peut faire place au minimalisme. Les références sont multiples, en fait : on y capte des vibrations shoegaze, très rock, mais aussi électroniques. Nous continuons à chercher fort, mais avec une instrumentation somme toute similaire à celle de nos débuts. N'importe quel instrument peut être cool si tu sais t'en servir. »

Suuns continue ainsi à évoluer dans des zones stylistiquement troubles, entre rock et avant-garde, entre musique instrumentale et électronique, entre bruitisme et musique consonante.

À l'instar de ses collègues, Ben Shemie s'en trouve ravi. « Nous apprécions le fait d'être invités dans un festival électro et de jouer avec de gros amplis branchés à nos instruments. Nous préférons clairement cette pratique à celle de se confiner à une esthétique musicale très précise et tenter de satisfaire un public qui en connaît parfaitement les codes. »

Net avantage de l'ambiguïté...

AVANT-ROCK

Suuns

Felt

Autoproduction

Au National, le 9 mars, 20 h ; à La Source de la Martinière, à Québec, le 10 mars, 20 h




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer