Les rockeurs de droite Lynyrd Skynyrd, Kid Rock et Rick Springfield se produiront en marge de la convention du parti républicain à Cleveland (Ohio) qui doit investir Donald Trump comme candidat à l'élection présidentielle américaine.

Publié le 8 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'est très enthousiasmant d'être républicain, et c'est là que la politique et les loisirs se rencontrent», ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

Lynyrd Skynyrd, des rockeurs du sud des États-Unis connus pour leur titre Sweet Home Alabama sorti en 1974, et le groupe de metal-rap fusion Kid Rock joueront pour récolter des fonds en faveur des anciens combattants.

Springfield et des stars de la country comme The Band Perry se produiront également, mais pour soutenir les dirigeants républicains de la Chambre des représentants.

Springfield, connu pour son titre de 1981 Jessie's Girl, est né en Australie avant de prendre la nationalité américaine. Il est devenu républicain après les attentats du 11-Septembre.

Ces événements ne sont pas officiellement liés à la convention du parti, qui se tient du 19 au 21 juillet et aura ses propres shows et concerts, M. Trump ayant promis de faire venir des célébrités.

Le groupe Prophets of Rage, qui compte des membres de Rage Against the Machine et Public Enemy, prévoit aussi un concert à Cleveland mais cette fois pour dénoncer M. Trump.

M. Trump a eu maille à partir avec plusieurs artistes comme les Rolling Stones, R.E.M. et Adele qui lui reprochent d'utiliser certaines de leurs chansons lors de ses réunions.

Le monde de la chanson est davantage un soutien du parti démocrate.

Le rappeur Snoop Dogg et les rockeurs d'origine mexicaine Los Lobos figurent parmi les artistes qui se produiront en marge de la convention de ce parti, prévue du 25 au 28 juillet à Philadelphie (Pennsylvanie).