Source ID:588064; App Source:cedromItem

Soleil d'Espagne: España: coeur et âme

Richard Desjardins, Alexandre Éthier et Alexandre Da Costa... (Photo: fournie par la production)

Agrandir

Richard Desjardins, Alexandre Éthier et Alexandre Da Costa

Photo: fournie par la production

Mario Cloutier

Un trio d'exception pour un poète d'exception. Alexandre Da Costa, Richard Desjardins et Alexandre Éthier présentent, avec Soleil d'Espagne, leur vision de Federico García Lorca à l'occasion du FIL.

Richard Desjardins est en verve. Le poète-musicien n'est pas monté sur scène depuis deux ans et il est heureux de se frotter au grand artiste espagnol Federico García Lorca avec ceux qu'il nomme les deux Alexandrins, Alexandre Da Costa et Alexandre Éthier. «Ce sera une conférence musicale, décrit-il en entrevue téléphonique. J'ai lu toute la poésie de García Lorca. C'est son histoire à lui, celle de l'Espagne, aussi. Le spectacle est un condensé que j'ai ramassé à ma manière.»

Pour Soleil d'Espagne: vies et poésies de Lorca, il aurait été tentant de reprendre la trentaine de chansons qu'a écrites Lorca pendant sa courte vie, mais le chantre abitibien a plutôt opté pour ses poèmes. «Sa poésie me rejoignait davantage, explique Ricardo de los Jardines, qui maîtrise très bien la langue espagnole. Ses chansons sont plus légères, plus romantiques.»

C'est le violoniste Alexandre Da Costa qui a eu l'idée de ce projet, destiné à une tournée québécoise. Dans une forme quelque peu différente, le spectacle avait déjà été présenté à Londres en 2011 avec l'acteur Henry Goodman.

«Nous faisons un remake à la Richard Desjardins, précise-t-il. Avec un angle social. Ce qui n'était pas étranger à Lorca.»

Portugais d'ancêtres et Montréalais de coeur, le musicien classique a passé quelques années de sa vie en Espagne, en plus de jouer souvent les compositeurs espagnols sur CD et en concert. «Je suis devenu un ambassadeur culturel de l'Espagne, avoue-t-il. Je voulais partager mon expérience avec les Québécois en leur offrant un voyage culturel et spirituel. Lorca, c'est le coeur et l'âme de l'Espagne, le duende

Souvent relié à la tauromachie et au flamenco, le terme a d'ailleurs été expliqué en tout premier lieu par Lorca dans les années 30. Il décrit un état à mi-chemin entre l'inspiration et les «démons intérieurs», dans la culture populaire espagnole.

Veine sociale

Richard Desjardins a mêlé ses textes à ceux du célèbre poète espagnol. Il a tout simplement suivi la veine engagée et sociale de Lorca dans les textes qu'il a écrits et les poèmes qu'il a traduits et adaptés pour ce spectacle. «J'ai travaillé fort, dit-il en rigolant. Lorca a tracé le chemin pour les arts en Espagne. Il était apolitique, mais c'était un humaniste. Je raconte sa vie dans ce creuset multiculturel assez extraordinaire qu'est l'Espagne.»

Avant d'être assassiné en 1936 par les franquistes, Federico García Lorca s'était toujours porté à la défense des petites gens - on le voit dans son théâtre notamment - et de son Andalousie natale.

«Il était homosexuel et il a beaucoup souffert de la répression, souligne Alexandre Da Costa. Il devait venir à Montréal en 1936 pour donner un concert [Lorca était aussi musicien] et chercher des appuis à sa cause, mais le gouvernement québécois, plutôt favorable à Franco, s'y était opposé. C'est un peu comme si on donnait ce concert qui n'a jamais eu lieu.»

Pendant que Richard Desjardins prêtera sa voix aux poèmes de Lorca, Alexandre Da Costa, violon, et Alexandre Éthier, guitare, joueront des pièces de Manuel de Falla, Gaspar Sanz, Pablo de Sarasate, Isaac Albéniz et de Lorca lui-même.

«C'était un bon musicien, estime Richard Desjardins. En fait, avec la musique, les poèmes et les textes, tout est finalement tombé en place tout seul dans le spectacle.»

______________________________________________________________________________

Soleil d'Espagne: vies et poésies de Lorca, les 18 et 19 septembre, au Théâtre Outremont.

Viva Lorca! à l'Arsenal

Le spectacle Soleil d'Espagne sera présenté dans sept villes, dont Québec et Sherbrooke, au cours des prochaines semaines, avant de revenir à l'Arsenal de Montréal le 4 octobre. Cette présentation se fera dans le cadre d'un événement, Viva Lorca!, qui comprendra un cocktail, une rencontre avec les artistes, le spectacle de Richard Desjardins et ses Alexandrins, un dîner et un électro happening festif avec DJ espagnols. «Ce sera une soirée plus grande que nature dans un décor à couper le souffle, assure Alexandre Da Costa, qui est aussi directeur de la programmation musicale à l'Arsenal. Les gens se sentiront vraiment comme s'ils étaient en Espagne. L'Arsenal est l'endroit rêvé pour fusionner les arts de cette façon.»

Qui est Federico García Lorca

Né en 1898 près de Grenade dans une famille de propriétaires terriens, il se lie très tôt avec Manuel de Falla, Luis Buñuel et Salvador Dalí. Il a écrit une douzaine de recueils de poésie (dont Romancero gitano) et autant de pièces de théâtre (dont Noces de sang). Il séjourne aux États-Unis en 1929-1930, et est fusillé au début de la guerre civile espagnole, en 1936 à Grenade, puis jeté dans une fosse commune.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer