Source ID:; App Source:

René Angélil prend du recul

René Angélil... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

René Angélil

Photo: archives La Presse

René Angélil, qui a toujours géré la carrière de Céline Dion jusque dans ses moindres détails, a décidé que le moment était venu de déléguer une partie importante de ses responsabilités auprès de la chanteuse. Angélil demeure président du conseil d'administration de sa boîte Les Productions Feeling, mais il nomme son ami Aldo Giampaolo chef de la direction et manager associé de Céline Dion.

La nouvelle a été annoncée hier après-midi dans un communiqué publié par Québecor, où Aldo Giampaolo occupait depuis un an le poste de président et chef de la direction du Groupe Sports et Divertissement. À ce titre, il était notamment responsable de l'amphithéâtre multifonctionnel de Québec, qui doit être inauguré en septembre 2015.

Le 1er août, Giampaolo s'établira à Las Vegas avec sa famille. En conséquence, sa femme Marianik Giffard quitte son poste de vice-présidente Opérations et Développement chez Productions J, la boîte de Julie Snyder.

«Finalement, cette association n'est que la suite logique d'une grande complicité, d'amitié et de respect mutuel», a déclaré René Angélil dans un communiqué subséquent publié par son attachée de presse hier. Les deux hommes se connaissent depuis 26 ans et Aldo Giampaolo a continué d'être associé à la présentation des spectacles de Céline Dion au Québec même quand il travaillait pour le Cirque du Soleil et Québecor Média.

René Angélil, on le sait, a subi l'ablation d'une tumeur cancéreuse à la gorge le 23 décembre dernier. Il avait déjà combattu un cancer de la gorge en 1999. La décision annoncée hier n'est évidemment pas étrangère à son état de santé, même si, déclare-t-on dans son entourage, il ne s'est pas détérioré récemment.

En février dernier, à l'annonce de l'opération qu'avait subie son mari deux mois auparavant, Céline Dion avait déclaré dans un communiqué: «Je ne souhaite pas que René vive le stress quotidien des problèmes liés au travail. Je veux qu'il retrouve sa santé à 100 %.»

«René est en rémission d'un autre cancer, reprend Aldo Giampaolo. Il a de bonnes et de moins bonnes journées. C'est normal. Céline Dion, c'est une grosse entreprise, très complexe. René est quand même président du conseil, mais il n'aura plus à se casser la tête pour des détails. Il a 71 ans et a de jeunes enfants. Il faut qu'il relaxe. Il aurait pu prendre cette décision il y a longtemps.»

Angélil et Giampaolo avaient déjà discuté de ce scénario il y a quatre ou cinq ans, à New York: «J'étais là pour le Cirque du Soleil et Céline pour autre chose, on avait lunché et René m'avait dit: «Aldo si jamais j'ai besoin de toi, Céline et moi, on pense que t'es le gars pour nous aider.»»

Angélil a rappelé Giampaolo il y a deux semaines et l'a invité à une rencontre avec Céline Dion à Las Vegas le 5 juin. «On a mis cartes sur table et mon mandat est clair, dit Giampaolo. De la part de Céline aussi: elle n'est plus la petite fille de 14 ans, elle sait où elle s'en va et elle a ses propres revendications. René ne délaisse rien, il amène quelqu'un pour faire les choses avec lui. Il n'a pas dit qu'Aldo Giampaolo serait l'unique manager de Céline Dion. Je suis un associé, je vais être épaulé, mais je suis le chef de la direction. Un chef de la direction relève du conseil et de son président. René est le président et Céline, le conseil», dit-il en riant.

Giampaolo était vice-président des opérations au vieux Forum quand il a fait la connaissance de René Angélil et Céline Dion en 1988. «Il ne faut pas oublier que c'est grâce à eux qu'on a pu faire le Théâtre du Forum en 1993, rappelle-t-il. Personne ne voulait embarquer, mais quand ils ont dit oui, d'autres artistes comme Aretha Franklin et Luther Vandross y ont chanté par la suite. Et s'il n'y avait pas eu le Théâtre du Forum, le Centre Bell ne serait pas devenu la salle multifonctionnelle qu'on connaît aujourd'hui. »

Aldo Giampaolo... (Photo PRODUCTIONS FEELING INC/CNW) - image 2.0

Agrandir

Aldo Giampaolo

Photo PRODUCTIONS FEELING INC/CNW

Dans le C.V. d'Aldo Giampalo

1986 : Vice-président des opérations du Forum de Montréal

1994 : Premier directeur exécutif des projets au nouveau Forum, rebaptisé Centre Molson puis Centre Bell

1996 : Premier vice-président et directeur général du Centre Bell

2001 : Président du Groupe Spectacles Gillett, devenu evenko

2005 : Directeur général, division nouvelles entreprises, du Cirque du Soleil où il s'occupera notamment des spectacles de tournée et d'arénas.

2013 : Président et chef de la direction de Québecor Media inc., Groupe Sports et divertissement

2014 (1er août) : Chef de la direction et manager associé de Céline Dion

René Angélil en cinq étapes

1981 : En écoutant une cassette que lui avait envoyée sa mère, René Angélil découvre Céline Dion, une jeune chanteuse de 13 ans, benjamine d'une famille de 14 enfants. L'ex-Baronet devient son agent. Rapidement, sa protégée passe à la télé et le parolier français Eddy Marnay lui écrit des chansons. Trois ans plus tard, elle chantera coup sur coup au Stade olympique pour le pape, puis à l'Olympia de Paris.

1987-1988 : La carrière de Céline Dion prend un virage plus «adulte» avec l'album Incognito pour lequel Angélil a recruté le parolier Luc Plamondon. L'imprésario prépare déjà sa carrière américaine.

1990-1995 : Angélil a fait des pieds et des mains pour que Sony lance un album en anglais de Céline Dion. C'est chose faite avec Unison en 1990. Cinq ans plus tard, Angélil recrute l'artiste français Jean-Jacques Goldman qui écrira et réalisera l'album D'eux, le disque francophone le plus vendu de l'histoire qui récolte en outre un succès critique.

1996-1998 : Angélil joue bien ses cartes et Céline Dion devient une authentique superstar planétaire. À l'été 1996, elle chante à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'Atlanta devant 3,5 millions de téléspectateurs. Deux ans plus tard, elle est de retour à la cérémonie des Academy Awards où elle chante la chanson thème du film Titanic, My Heart Will Go On, Oscar de la meilleure chanson.

2003 : René Angélil a convaincu le Caesar's Palace de construire le Colosseum sur mesure pour le spectacle A New Day de Céline Dion qui s'y installera pendant cinq ans. Elle y donne présentement son deuxième spectacle permanent, dont la première a eu lieu en mars 2011.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer