Les Symphonies portuaires de Pointe-à-Callière présenteront cette année, pour leur 19e édition, une composition originale du Japonais Kota Nakamura intitulée Cymbidium.

Publié le 14 févr. 2013
LA PRESSE CANADIENNE

M. Nakamura, originaire de Niigata, au Japon, a étudié à l'Université Tufts de Boston, où il a obtenu une maîtrise en composition, et complète actuellement un doctorat en composition musicale à l'Université McGill.

Son oeuvre Cymbidium, qui sera présentée les dimanches 3 et 10 mars sur la place Royale et aux abords du Musée Pointe-à-Callière à Montréal, s'inspire de «l'esthétique des samouraïs» et mise sur des éléments de «simplicité et de raffinement austère».

Comme à son habitude, le concert en plein air met à contribution les sirènes de bateaux amarrés au Vieux-Port, des sifflets de trains et d'autres «instruments urbains» comme les cloches de la basilique Notre-Dame.

Des voix humaines, de la flûte et des instruments de percussion - notamment un taiko, tambour japonais au son «puissant et évocateur» - complèteront la distribution de Cymbidium.