Voices of Harlem, une revue musicale de quarante musiciens, retracera vendredi à Paris (Palais des Congrès) l'histoire de la musique afro-américaine (soul, gospel, rhythm'n blues) à travers l'Apollo Theater à Harlem, l'un de ses lieux «culte» entre la fin des années 40 et le début des années 70.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le pianiste-chanteur Davel Crawford, le pianiste Craig Adams, le chanteur Dale Blade, figures emblématiques des églises noires et des événements musicaux à la Nouvelle-Orléans, sont quelques-unes des vedettes de Voices of Harlem.

Clyde Wright, membre le plus ancien (depuis 1954) du Golden Gate Quartet, qui a apporté au gospel la sophistication du jazz, participera également au spectacle.

Ces solistes seront soutenus par The Harlem Soul Singers, un ensemble vocal devant lequel Dale Blade a l'habitude de faire admirer sa voix chaude, et le big band du trompettiste Ron Meza, qui a accompagné des musiciens de tous bords, des Temptations à Wayne Shorter en passant par Carlos Santana.

La chanteuse soul-jazz China Moses, fille de Dee Dee Bridgewater, qui a rendu il y a quelques années un hommage vibrant à Carmen McRae, sera l'animatrice de cette soirée à laquelle participera également... Laurent Voulzy!

Le chanteur français a en effet composé You can't buy my love pour Craig Adams, qui est un de ses amis. Cette chanson figurera sur le prochain disque de Craig Adams, enregistré à Joinville-le-Pont dans les studios de Voulzy. Ils l'interpréteront sur la scène du Palais des Congrès.