Il n'y a pas eu de grande surprise lundi soir à l'Autre Gala de l'ADISQ, qui avait lieu pour une première fois au Théâtre Saint-Denis. Éric Lapointe l'a emporté pour l'album rock de l'année, Malajube pour le disque alternatif, Ginette Reno pour le meilleur vendeur et Arcade Fire dans la catégorie anglophone.

Émilie Côté LA PRESSE

> Consultez la liste intégrale des gagnants

«Arcade Fire n'est pas là... déception, mais c'est pour une bonne cause: un spectacle bénéfice à San Francisco», a expliqué l'animatrice Catherine Pogonat. Misteur Valaire était aussi absent pour aller chercher le Félix du meilleur du disque électronique (catégorie qui a pris une pause l'an dernier faute d'un nombre suffisant d'artistes en nomination), mais le groupe montréalo-sherbrookois a envoyé une vidéo tournée sur une plage d'Europe.

Au total, 22 prix ont été remis lors de la cérémonie diffusée sur les ondes de MusiquePlus et MusiMax.

À l'image du mandat de l'Autre Gala, les gagnants étaient de tous les horizons musicaux: Samian dans la catégorie hip-hop, Élage Diouf dans celle des musiques du monde, et Laurence Hélie pour l'album country. «C'est comme un rêve de petite fille», a dit celle qui portait une robe en velours rouge qui ajoutait à ses airs déjà angéliques.

Alain Caron (jazz création), La Volée d'Castors (traditionnel), Yannick Nézet-Séguin avec l'Orchestre métropolitain (classique, orchestre grand ensemble) et Marie-Josée Lord (classique vocal), sont également repartis avec un trophée. «Vendre 25 000 disques en classique, c'est comme en vendre 250 000 en pop», a lancé la soprano, qui était émue et éblouissante dans sa robe bustier avec un délicat collet de style tuxedo.

En nomination pour le meilleur album instrumental, André Gagnon a ajouté un 14e Félix à sa collection. «Ils sont tous dans ma salle de travail avec mes disques d'or et platine, a-t-il indiqué à La Presse. Dans mes moments de doute, je les regarde.»

«Pour moi ce soir, c'est un point d'orgue», a lancé Alain Lefèvre, en allant recueillir le prix de la catégorie classique petit ensemble pour l'album qui marque la fin de son hommage à André Mathieu.

En allant chercher le Félix du clip de l'année, Vincent Vallières a raconté qu'il a dû se laisser convaincre de mettre en images sa chanson On va s'aimer encore. «Je vous cacherais pas que nous sommes surpris de gagner», a-t-il déclaré, après avoir serré chaleureusement la main de Yann Perreau, qui était aussi en nomination pour le clip Le bruit des bottes (le choix a dû être difficile pour le jury).

De son côté, Éric Lapointe a rendu hommage à son équipe pour Le ciel de mes combats. «Chacun des mes albums représente une partie de ma vie. Celui-là est un album de retrouvailles», a-t-il déclaré dans la salle de presse.

Roch Voisine a gagné deux prix dimanche soir, pour le meilleur album de reprises et l'artiste québécois chantant dans une autre langue que le français. Pour lui, la proposition country d'Americana était un pari risqué pour le marché québécois. «C'est un projet qui au départ venait de la France et qu'on a ramené ici. C'est rassurant de voir que les gens ont embarqué.»

Enfin, dans les catégories humour, Martin Petit a été l'heureux élu pour le spectacle de l'année et Louis-José Houde pour son DVD.

Un «vrai» Autre Gala

Pierre Lapointe, Galaxie, Random Recipe, ainsi que Diane Tell et Anodajay -deux Abitibiens- en formule duo, ont fait des prestations durant la remise de prix.

Disons que l'Autre Gala est loin d'être le petit frère pauvre de la cérémonie principale. Catherine Pogonat avait même travaillé avec la metteure en scène Brigitte Poupart afin de créer une ambiance de cabaret qui met en valeur la diversité musicale. Elle a osé dire que les albums de reprises permettent de mettre du «beurre de peanuts sur ses toasts pendant un petit bout de temps».

Ginette Reno a été la plus divertissante au micro après avoir remporté le prix du meilleur vendeur pour La musique en moi. «J'ai le gras des fesses qui me tremble. À chaque fois, c'est comme la première fois», a-t-elle lancé. «Cet album-là est très profond, ce sont mes états d'âme...c'est ma vie», a ajouté la chanteuse dans la salle de presse.

L'autre rendez-vous de l'ADISQ est dimanche prochain. Consultez la liste intégrale des gagnants du gala et de celui de l'industrie, qui avait lieu plus tôt en après-midi.