L'autopsie pratiquée sur le corps d'Amy Winehouse n'a pas permis de déterminer la cause du décès de la chanteuse, a annoncé lundi la police métropolitaine.

Mis à jour le 25 juill. 2011
ASSOCIATED PRESS

D'autres analyses toxicologiques seront nécessaires afin d'établir ce qui a entraîné la mort d'Amy Winehouse. Les résultats sont attendus d'ici deux à quatre semaines, ont précisé les policiers.

Un peu plus tôt, lundi, le bureau du coroner a révélé que les circonstances entourant le décès de l'interprète de Rehab ne sont pas suspectes.

Par ailleurs, les parents dévastés de la défunte chanteuse ont formellement identifié le corps de leur fille, lundi. Mitch et Janis Winehouse se sont ensuite rendus à la résidence de leur fille, à Londres, afin de rendre visite aux admirateurs endeuillés de la chanteuse s'étant rassemblés à l'extérieur de sa maison. Le couple les a remerciés de leur soutien.

Son père Mitch a personnellement remercié les gens qui se sont déplacés pour déposer des gerbes de fleurs, allumer des chandelles et laisser des notes manuscrites à l'intention de l'artiste décédée samedi à l'âge de 27 ans.

Il a déclaré que tout cela mettait un baume sur leurs plaies, mais que son épouse et lui étaient néanmoins «dévastés» et «sans mots» face à la tragédie qui s'est jouée dans l'appartement du nord de Londres.

Amy Winehouse, la diva du soul et du jazz dont les habitudes autodestructrices ont porté ombrage à son talent musical distinct, a été trouvée morte samedi à son domicile londonien.

La police a indiqué que la cause du décès demeurait «inexpliquée», qualifiant d'«inappropriées» les spéculations voulant que Winehouse ait succombé à une surdose.