Une coalition de musiciens mécontents de la décision de la Recording Academy d'éliminer 31 catégories pour les prochains Grammy Awards poussent leurs moyens de pression plus loin en boycottant le télédiffuseur de la cérémonie, CBS, et en embauchant un avocat afin d'examiner les possibilités sur le plan légal.

Nekesa Mumbi Moody ASSOCIATED PRESS

«Nous allons demander aux gens d'arrêter de regarder CBS, de boycotter ses commanditaires et de lui écrire», a déclaré Bobby Sanabria, un musicien de jazz latin et le leader de la coalition, en entrevue mercredi soir. «Nous avons atteint un point critique.»

Le groupe a organisé une conférence de presse jeudi afin de parler du boycott. Un représentant de la Recording Academy n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de l'Associated Press.

CBS doit diffuser le soirée des Grammy Awards, qui se déroulera à Los Angeles, en février.

En avril dernier, la Recording Academy avait annoncé qu'elle réduisait le nombre de catégories, le faisant passer de 109 à 78.

Si certaines coupures touchent des genres musicaux plus populaires, comme l'abolition de la division entre femme et homme en musique pop, l'organisation a toutefois rayé de la carte des catégories spécifiques, notamment dans le domaine du rock, du country, du gospel traditionnel, du jazz latin et de la musique cajun.

Les artistes autrefois en lice dans ces catégories devront dorénavant compétitionner dans des catégories plus générales, ce qui rendra la lutte plus difficile.

M. Sanabria a déclaré que les musiques du monde avaient injustement fait les frais de ce grand ménage et qualifié le geste de raciste.

Il a aussi soutenu que l'académie avait procédé à ces modifications sans l'accord de ses membres. Le président et chef de la direction de l'organisation, Neil Portnow, a toutefois affirmé que les changements avaient été mis en place après avoir été examinés par un comité et approuvés par un conseil représentant les membres.

Mais Bobby Sanabria a accusé la Recording Academy de ne pas avoir publié les minutes des réunions portant sur l'élimination des catégories.

Il a fait valoir qu'elle pouvait encore revenir sur sa décision si les membres de son conseil d'administration se prononçaient contre les coupures.

Lors de réunions organisées à San Francisco et à New York plus tôt ce mois-ci, le musicien avait cependant admis que l'académie allait maintenir les changements au moins pour les Grammy Awards 2012.

«Ils ont dit: »Nous verrons l'an prochain comment les choses se passent et peut-être pourrons -nous réintroduire certaines catégories«», avait-t-il rapporté. «Encore une fois, ils nous ont menés en bateau et insultés.»