Le premier volet de la remise des Junos a permis, samedi, de remettre 32 des 39 prix récompensant les artistes de la musique et de la chanson canadiennes. Parmi les favoris, Michael Bublé, quelques chanteurs sentimentaux et trois artistes québécois sont allés quérir leur prix. L'événement a eu lieu à Saint-Jean, Terre-Neuve.

Nick Patch LA PRESSE CANADIENNE

Bublé, dont le nom occupait six catégories, un sommet cette année, a mérité le trophée de l'album pop de l'année avec Crazy Love. Cependant, l'honneur remis à l'artiste de l'année lui a échappé, puisque le jury a opté pour K'naan, un chanteur hip-hop qui a grandi à Toronto, mais qui a vu le jour en Somalie.

Autre surprise, cette fois au chapitre de l'album rock de l'année, dont le trophée a été remis à Billy Talent, pour III, devant Nickelback, lauréat de 2009, et Tragically Hip, qui a collectionné 12 Junos au fil des ans.

Par ailleurs, la Montréalaise Ranee Lee a été appelée sur scène pour recevoir le Juno décerné au meilleur album jazz vocal, avec Ranee Lee Lives Upstairs. Elle a ainsi été préférée à la réputée Diana Krall, lauréate de huit Junos durant sa carrière.

Le groupe montréalais Bell Orchestre a également été récompensé samedi avec le trophée du meilleur album instrumental de l'année, grâce à As Seen Through the Windows.

Enfin, le pianiste montréalais Alain Lefèvre s'est vu remettre le prix du meilleur album classique grâce à Mathieu, Shostakovich, Mendelssohn: Concertino & Concertos. Parmi les quatre autres orchestres en lice, trois venaient du Québec, soit Les Violons du Roy, Louis Lortie et l'Orchestre symphonique de Québec de même que Yannick Nézet-Séguin et l'Orchestre Métropolitain.

Notons par ailleurs que le Juno du meilleur album francophone est allé à l'Ontarienne Andrea Lindsay pour Les sentinelles dorment. Elle a eu le meilleur sur Jean Leloup (Mille excuses Milady), Les Trois Accords (Dans mon corps), Luc De Larochellière (Un toi dans ma tête) et Yann Perreau (Un serpent sous les fleurs).

Sept trophées seront remis durant le volet télévisé de dimanche au réseau CTV de 20 h à 22h, incluant ceux de l'album de l'année et de la chanson de l'année. La soirée de dimanche couronnera aussi l'artiste par excellence, tel que choisi par les amateurs, une catégorie dans laquelle Ginette Reno et Maxime Landry feront la lutte à Michael Bublé, Johnny Reid et Nickelback.