Il est courant que les artistes soient humbles lorsque vient le temps de parler de leur mise en nomination pour un prix, mais lorsque le groupe Hey Rosetta a été sélectionné comme finaliste pour le prix Polaris cette année, ses membres ont fait preuve d'une humilité hors du commun.

Le chanteur du groupe terre-neuvien, Tim Baker, affirme qu'il a été surpris d'apprendre qu'il était sélectionné parce qu'il ne croyait pas que son album était à la hauteur.

Il n'y a pas si longtemps, il aurait paru étrange qu'un artiste puisse se sentir indigne du prix Polaris, mais la liste des finalistes de cette année inclut des musiciens que l'on pourrait qualifier de vétérans.

Pour la première fois, les finalistes du prix créé en 2006 comptent dans leurs rangs des artistes qui ont déjà été mis en nomination auparavant.

Des 10 groupes ou artistes qui souhaitent mettre la main sur le prix et la bourse de 20 000$ qui l'accompagne, six ont déjà été finalistes, incluant le gagnant de 2007, Patrick Watson.

Le groupe québécois Malajube, l'auteur-compositeur-interprète de Halifax Joel Plaskett, la formation torontoise Metric, l'artiste hip-hop K'naan et l'artiste indie pop Chad VanGaalen sont les autres artistes sélectionnés pour une deuxième fois pour le prix, décerné par un jury de journalistes spécialisés en musique sur la base du mérite artistique et non des ventes.

Il n'y a donc pas de quoi s'étonner de voir les nouveaux venus dans la liste douter de leurs chances de remporter le prix.

Ainsi, Casey Laforet, guitariste du groupe Elliott Brood, affirme que ses collègues et lui ne pensent pas trop au prix parce qu'ils ne croient pas pouvoir finir premiers.

Même K'naan ne semble pas très optimiste. Affirmant qu'il ne croit jamais pouvoir gagner, il souligne que le simple fait d'être en nomination est satisfaisant.

Casey Laforet abonde dans le même sens. Selon lui, faire partie des 10 finalistes suffit à faire parler de l'album du groupe. Mais s'il devait prédire le vainqueur, le guitariste choisirait Chad VanGaalen, ou peut-être Hey Rosetta.

Tim Baker, lui, s'il affirme beaucoup aimer Malajube, croit que Patrick Watson répétera son exploit de 2007.

Le prix Polaris sera décerné lundi à Toronto.