Source ID:; App Source:

Jean Leloup ressuscite

Jean Leloup lancera mardi un nouvel album, intitulé... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

Jean Leloup lancera mardi un nouvel album, intitulé Mille Excuses Milady, qui marque un retour aux sources pour l'auteur-compositeur et interprète québécois.

Photo: David Boily, La Presse

Alain Martineau
La Presse Canadienne
Montréal

Armé d'une nouvelle guitare, Jean Leloup, qui s'était lui-même fait disparaître il y a six ans, vient de ressusciter afin d'offrir à ses fans un nouvel album, très attendu, intitulé Mille Excuses Milady.

À compter de mardi prochain, les fans de Jean Leclerc - de son vrai nom - pourront mettre la main sur son nouveau CD contenant 17 titres, un savant mélange de rock, de punk, de folk; un album qui marque un retour aux sources pour l'auteur-compositeur et interprète québécois.

L'artiste, qui collectionne les pseudonymes, avait brûlé sa guitare et son sympathique personnage pour emprunter d'autres rôles, se transformant en Pablo Ruiz ou Massoud Al-Rachid.

Mais l'homme a rechargé ses batteries. Au cours des dernières années, il a fait plein de choses: voyages autour de la planète, scénarios de films, tentatives de romans, des occupations qui lui donnent aussi beaucoup de munitions pour la création d'un album.

«Je ne fais pas un job de chanteur ou de musicien, a dit d'entrée de jeu un Leloup en pleine forme, volubile comme jamais, rencontré dans un resto-bar de Montréal. Je suis un gars à la guitare, qui aime beaucoup voyager et écrire à travers ça. J'avais commencé deux romans et deux scénarios de films quand j'ai arrêté.»

C'est qu'un événement, survenu il y a deux ans, a servi d'élément déclencheur à l'accouchement d'un nouvel album et d'un retour en force de l'unique Jean Leloup.

«Un gars de mon quartier - le Mile End - est arrivé avec une guitare que j'ai tellement aimée que j'ai joué et composé sans arrêt. Et mes amis m'ont dit qu'ils aimaient mieux ça que les tounes faites il y a 10 ou 15 ans», a raconté Leloup.

L'idée de faire un nouvel album est apparue naturellement, tout comme le retour de Leloup.

«On s'est dit: 'O.K. On fait un CD, on va faire ça simple, à commencer par la pochette. Quel nom? Bien, Leloup.' J'ai alors oublié que j'avais arrêté Leloup. À l'époque, quand j'ai enterré Leloup, c'était aussi une façon de dire que je n'ai pas un job de chanteur ou musicien. Je suis un gars de guitare», a-t-il rappelé.

Il a alors pris tout le temps nécessaire pour pondre ce nouvel album qui, toutefois, rappelle en certaines occasions le Leloup d'autrefois.

Il avait d'ailleurs en réserve plusieurs chansons qu'il n'avait jamais finies malgré plusieurs tentatives. La chanson Morning, par exemple. «Il y a 20 ans, je sortais avec une fille qui avait connu des moments difficiles. J'avais commencé à écrire le texte. Et avant chaque album, je comptais finir la chanson mais je n'ai pas pu réussir», a t-il raconté.

Idem pour la chanson Laisse moi commencée il y a 15 ans. «Le démo était là et là, j'ai décidé de finir la toune, il y a deux ans. Bang. J'ai donc choisi 17 titres sur les 30 que j'avais», a affirmé Leloup.

Les fans pourront entendre beaucoup de guitare sur cet album, des «riffs à la Leloup», de l'homme qui effectue un retour fracassant.

«Mes chums me disaient qu'ils aiment m'entendre avec cette nouvelle guitare. Alors certaines sont acoustiques. Pour d'autres, j'ai invité mes chums (qui font de la musique) ou j'avais des guitaristes invités», a-t-il dit.

«J'ai aussi une fille de mon quartier qui chante classique dans une chorale. Elle a une voix que j'aime et elle a fait toutes les voix d'une claque», a précisé un Leloup visiblement emballé par le résultat final.

«Je ne suis pas capable de jouer avec des professionnels. J'aime mieux un gars techniquement moins bon, mais un ami. Il y a une bonne chimie humaine qui s'installe. J'ai compris depuis longtemps que je suis un gars à la guitare comme Félix Leclerc qui arrivait rarement avec un ou deux musiciens sur scène», a analysé l'auteur-compositeur et interprète.

Sur cet album, on a droit à des chansons comme La Plus Belle Fille de la prison, Les Anges ou Les Moments parfaits. Des textes sombres parfois, mais joyeux aussi, a insisté Leloup qui plaide avant tout pour l'honnêteté.

«Si tu es honnête quand tu écris, tu peux arriver à avoir une claque sur la gueule», a soutenu celui qui tient à rappeler son attachement au présent et qui se moque complètement du passé.

Un Leloup en spectacle, maintenant? «Ça me tente de faire des shows (...) dans des petites salles - les gens entendent les paroles - ça fait du bon son; ou dans une grande salle, à la condition qu'il n'y ait pas d'écho», a soutenu l'homme qui a toujours la bougeotte.

Mais en attendant, après la promotion de son nouvel album, il y a la poursuite du tour du monde, des endroits que le chanteur globe-trotter n'a pas encore vus.

Leloup, qui n'a pas de plan de carrière, travaille aussi sur ses projets de films et de romans.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer