Source ID:; App Source:

SuperMusique : faire du bruit dans sa cabane

Danielle Palardy Roger, Jean Derome, Joane Hétu et... (Photo: Céline Côté)

Agrandir

Danielle Palardy Roger, Jean Derome, Joane Hétu et Pierre-Yves Martel en répétition pour la pièce Repas sonore de Danielle P. Roger.

Photo: Céline Côté

Ce soir et demain, la Société des arts technologiques (SAT) devient cette «cabane» dans laquelle l'ensemble Super Musique fait du «bruit» sans retenue... et sans que les voisins ne s'en plaignent. Du bruit dans ma cabane, certes, mais pas de chicane!

Joane Hétu s'occupe des chambres et des petits espaces, Jean Derome aménage la bibliothèque, Danielle P. Roger décore la cuisine et la salle à manger, Martin Tétreault dispose les meubles du salon. Sofa so good annonce la pièce de ce dernier!

 

Entrepreneur et responsable du chantier, Joane Hétu est à l'origine de cette paire de concerts donnés par SuperMusique, ensemble montréalais se consacrant à la musique d'improvisation libre. Ainsi, a-t-elle fait appel à trois concepteurs pour faire du bruit dans la cabane: Martin Tétreault, Jean Derome et Danielle Palardy Roger.

Pour l'occasion, SuperMusique regroupe jusqu'à sept professionnels et ouvriers en bâtiment: «le plâtrier» Pierre-Yves Martel (viole de gambe), «le maçon» Pierre Tanguay (batterie, objets), l'«ébéniste» Diane Labrosse (échantillonneur, accordéon), se joignent ainsi aux architectes décorateurs que sont Danielle P. Roger (batterie), Jean Derome (saxophone soprano, objets et flûtes) et Martin Tétreault (tables tournantes), sans compter le «maître de chantier» Joane Hétu (saxophone, voix).

Qui plus est, SuperMusique a recruté David Emmanuel Fafard pour les projections vidéo ainsi qu'Alexandre Péloquin aux éclairages, question d'aider les spectateurs à s'imaginer leur propre cabane entre les oreilles.

En quoi consiste ce «bruit dans la cabane»? «En une série de partitions écrites et assorties de consignes d'improvisation», précise Danielle P. Roger, une des leaders et fondatrices de l'ensemble. «Joane, explique-t-elle, nous a commandé des oeuvres qui cadrent avec la cabane. Les musiciens s'y déplacent d'une zone à l'autre, un peu comme on circule dans une maison. Souvent, on joue en demi-cercle, le public devant nous. Les instruments, eux, sont disposés dans différentes zones mais la scène n'est pas déguisée. La cabane est virtuelle.»

________________________________________________________________________

Pour infos supplémentaires: www.supermusique.qc.ca

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer