Source ID:b0ce170572943268be44f65db55118c7; App Source:StoryBuilder

Véronique Cloutier, fille de gang

Véronique Cloutier anime une quotidienne à la radio... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Véronique Cloutier anime une quotidienne à la radio et une émission hebdomadaire, auxquelles s'ajoutent ses autres engagements.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Mario Girard
La Presse

Mario Girard a accompagné l'animatrice adorée des Québécois lors de son émission Véro et les Fantastiques sur les ondes de Rouge fm.

14 h 25. Elle arrive en coup de vent et salue tout le monde. Les premiers éclats de rire fusent. Après s'être débarrassée de son manteau, elle vient vers nous, le photographe Edouard Plante-Fréchette et moi, s'assure que nous n'avons besoin de rien (une bouteille d'eau?). Au pas de course, elle va retrouver une équipe de Trois-Rivières venue lui faire enregistrer un message promotionnel. Y a pas à dire, Véronique Cloutier est dans une forme dangereuse.

Comme à son habitude, l'équipe de Véro et les Fantastiques s'installe au beau milieu de l'aire commune qui donne sur les studios de Bell Média, ceux d'Énergie, Rouge et CJAD. «Les autres collègues fuient quand on arrive, dit Véronique Cloutier. On est très loud. On aime ça être là, on peut jaser avec tout le monde.» C'est ce qu'elle fera d'ailleurs avec José Gaudet, l'animateur de l'émission du retour à la maison d'Énergie Ça rentre au poste, qui fut dans le passé son «fiancé».

«J'ai souvent rencontré mes chums à la radio.»

«J'ai travaillé longtemps avec Patrick Huard. On faisait l'émission du matin. J'avais 22 ans, je me levais à 3 h 45 tous les matins et j'animais La fureur. Quand je pense à ça...»

Vingt ans plus tard, Véronique Cloutier est une animatrice et productrice affairée qui doit minutieusement organiser son temps. Quand est arrivée l'offre d'occuper le fauteuil laissé abruptement vacant par Éric Salvail à l'automne 2017, la blonde animatrice (aujourd'hui cendrée) n'a pas hésité, même si cela impliquait une cruelle séparation avec Rythme FM après 14 ans d'histoire. «C'est sûr que ça nécessite de l'organisation, mais cet horaire me permet de faire mes autres activités», confie-t-elle.

Une magie qui opère

Pas moins de 15 Fantastiques gravitent autour de Véronique Cloutier dont Phil Roy, Sarah-Jeanne Labrosse, Rémi-Pierre Paquin, Arnaud Soly, Bianca Gervais et Marie-Soleil Michon. Chaque jour, un trio est créé. Le jour de notre visite, il était composé de Pierre Hébert, Étienne Boulay et Guylaine Guay.

«Pour chaque émission, on tente d'avoir un équilibre, dit Véronique Cloutier. On met rarement deux puncheurs ensemble. Ça deviendrait vite un show d'humour. J'aime dire que nos Fantastiques représentent une diversité dans tous les domaines, dans leurs styles de vie, leurs pensées, leurs passés, leurs réalités. Ce qui est extraordinaire, c'est que peu importe le mix, la magie opère chaque fois.»

En effet, il régnait une énergie du tonnerre lors de la réunion à laquelle nous avons assisté et qui est vite devenue une séance de rigolade. «Je ne veux surtout pas que tu penses que je prends de la cocaïne, dit Véronique Cloutier à Étienne Boulay. J'avais le nez qui coulait l'autre jour parce que j'avais une allergie.» Sachant que l'ex-joueur de football a eu, pendant une période de sa vie, un problème de dépendance avec cette drogue, la confidence fait sourire.

Étienne Boulay (à droite) profite de sa chronique... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Étienne Boulay (à droite) profite de sa chronique 
pour annoncer une nouvelle en direct.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

«Salut Pedro!», lance Véronique Cloutier. Pedro, c'est Pierre Hébert. L'humoriste pousse la porte et dépose son sac à dos orné de motifs à l'effigie de Mickey Mouse. Il en sort des espadrilles ornées de motifs à l'effigie de... Mickey Mouse. On apprendra plus tard que Véronique et lui partagent une grande passion dans la vie: Disney World!

Pierre Hébert s'empresse d'aller vers Étienne Boulay afin que ce dernier lui explique un coup du Super Bowl qu'il n'a pas compris. L'ancien joueur des Alouettes explique, démonstration à l'appui, ce que le joueur a fait. «Bon, pouvons-nous commencer? demande Janik Richard, la productrice de l'émission.

Tout le monde ignore cet appel au calme. «Comment ça, tes enfants vont dans une école spécialisée?», demande Pierre Hébert à Guylaine Guay. «Parce qu'ils sont autistes! Je bâtis des maisons pour autistes avec Véro. Comment ça, tu ne sais pas ça?» En effet, Guylaine Guay est la marraine de la Fondation Véro & Louis (voir plus bas).

Véronique Cloutier, les trois Fantastiques du jour et les cinq membres de l'équipe de production créent un joyeux chaos. Visiblement, ils n'ont pas envie d'être sérieux. «Une femme m'a écrit sur Instagram pour me demander pourquoi j'avais toujours la bouche ouverte, raconte Véronique Cloutier. J'ai répondu: C'est pour vous faire parler, Yvette! Elle m'a répondu: Descends de ton piédestal!» Éclat de rire général!

«Comme on connaît le plan de l'émission, on ne veut pas trop s'en parler de peur de dévoiler nos punchs, explique Véronique Cloutier. On se réserve un effet de surprise et on veut que la spontanéité opère. En réunion, on préfère parler et potiner.»

L'heure du crime

15 h 50. Le groupe s'engouffre dans le studio. C'est l'heure du crime! Selon la manière de faire à Rouge fm, tout le monde est debout devant son micro. Tout le monde sauf Véronique Cloutier. «Je leur ai dit que je pouvais être assise sur un tabouret et avoir la même énergie.»

Le thème de l'émission est lancé. L'animatrice et les trois Fantastiques tapent dans leurs mains pour se mettre dans le bain. Ça y est! C'est parti pour deux heures de plaisir et de réflexions de toutes sortes auxquelles est convié l'auditoire de diverses façons, notamment par l'entremise des réseaux sociaux. Au cours de l'émission, Guylaine Guay parlera de la Semaine des enseignants et rendra hommage à ceux qui font ce travail. Elle le fera en mettant de côté son esprit blagueur.

Étienne Boulay profitera de sa chronique pour annoncer en direct que «malgré un stérilet» sa conjointe est enceinte pour la deuxième fois (il est papa de deux autres enfants). Des cris d'émotion se font entendre dans le studio. «On n'est pas le couple de l'année, dit-il. On a vécu des choses. Et voilà que cela arrive.» Pendant que la chanson Men in Black tourne, tous les membres de l'équipe vont l'embrasser.

Quant à Pierre Hébert, il dévoilera tout ce qu'il trouve sexy chez une femme. Avis aux admiratrices: il aime les femmes qui prennent des décisions. Pierre Hébert est le «puncheur» du jour. Et le clown. Pendant les bulletins d'information présentés par Andréanne Barbeau, il fait des pitreries à quelques centimètres de son visage. La journaliste demeure imperturbable. «Il tente toujours de la faire décrocher, dit Janik Richard. Mais ça ne marche jamais.»

Véro et les fantastiques diffusée sur les ondes... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Véro et les fantastiques diffusée sur les ondes de Rouge FM. L'animatrice Véronique Cloutier en compagnie des trois «Fantastiques» de la semaine, l'humoriste Pierre Hébert, l'ancien joueur de football des Alouettes de Montréal, Étienne Boulay et l'humoriste Guylaine Guay ainsi que de l'équipe de production Félix Turcotte, Claudia Lalancette et Jean-Simon Gosselin.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Rebondir sur tout

Le rythme de l'émission est haletant. Les réparties sont mitraillées.

«Quand j'ai commencé à faire cette émission, je sortais du studio avec un mal de tête.»

«C'est intense. Il faut être alerte. Il faut rebondir sur tout, t'as pas le choix», poursuit-elle.

Même si son expérience à la radio est grande, Véronique Cloutier a surtout présenté des émissions où la musique occupait beaucoup de place. «Là, c'est autre chose, dit-elle. On parle beaucoup. On sent en ce moment que les radios sont en train de s'adapter, car les auditeurs ont envie qu'on leur parle.»

Véronique Cloutier reconnaît que prendre en main la formule des Fantastiques a représenté tout un défi. «C'est une émission dans laquelle j'ai dû me glisser, confie-t-elle. Il y avait un stress. Je me demandais comment mes collègues allaient aimer ma façon de livrer cette émission qui, finalement, était plus la leur que la mienne. Là, après quelques mois, je peux dire que ça va.»

18 h. Véronique Cloutier et ses joyeux lurons saluent les auditeurs. Des textos sont envoyés aux chums, aux blondes ou aux enfants pour dire que le retour à la maison est imminent. En quelques secondes, tuques, manteaux et bottes sont enfilés. Le studio devient tout à coup silencieux.

S'il pouvait parler, il dirait sans doute que lui aussi, parfois, il a mal à la tête.

L'agenda de Véronique

Comment gère-t-on son agenda quand on anime une quotidienne à la radio, une émission hebdomadaire à la télévision (1res fois), un magazine, une chaîne de télé (Véro.tv sur Tou.tv) et une fondation tout en ayant une vie familiale? «Je reçois la feuille de route des Fantastiques tous les matins vers 7 h, explique Véronique Cloutier. C'est un pacing sommaire. Il manque beaucoup de gags de Félix Turcotte, notre scripteur. Plus tard dans la journée, on nous envoie un plan plus détaillé.»

Cette méthode de travail permet à Véronique Cloutier de consacrer ses matinées à ses nombreuses autres activités. «Mes rendez-vous sont organisés jusqu'à 14 h, raconte-t-elle. C'est à ce moment-là que je me rends chez Rouge. Je suis ensuite disponible après 18 h. Mais je tente autant que possible de ne rien prendre en soirée pour être disponible pour mes enfants.»

Les tournages de l'émission 1res fois représentent un joli casse-tête. Ils ont lieu deux fois par mois, entre octobre et mars. «On tourne deux émissions en deux jours, explique-t-elle. Lorsque ça arrive, on répète jusqu'à 15 h à Radio-Canada, je viens faire mon émission de radio coiffée et maquillée et je retourne à Radio-Canada après la radio pour enregistrer l'émission. Disons que lorsque je rentre à la maison, tard le soir, je ne suis pas jasante. Je suis ben tannée de parler rendue là.»

Une émission qui a des moyens

On dit souvent que les émissions produites par la radio privée le sont avec des équipes ultra réduites, loin de la réalité de celles qui sont présentées à la radio publique. Ce n'est pas tout à fait le cas avec Véro et les Fantastiques.

Aux 15 Fantastiques, s'ajoutent une productrice de contenu (Janik Richard), un scripteur (Félix Turcotte), un recherchiste (Jean-Simon Gosselin), une responsable des réseaux sociaux (Claudia Lalancette) et un technicien qui assure la mise en ondes (Francis Lavigne).

Celle qui pilote l'émission est Janik Richard. Forte de cinq ans en compagnie des Grandes Gueules, c'est elle qui a créé le concept des Fantastiques avec Éric Salvail. «Oui, c'est beaucoup de monde pour la radio privée, mais les patrons croient beaucoup en cette émission.»

La Fondation Véro & Louis

Depuis plusieurs mois, Véronique Cloutier et son conjoint, Louis Morissette, pilotent un projet qui leur tient à coeur: celui de construire une maison qui accueillera des personnes autistes de 21 ans et plus. «Louis et moi avons souhaité concentrer nos énergies sur une cause, dit Véronique Cloutier. Quand j'ai lu le livre de Guylaine Guay (marraine de la fondation) qui parlait de l'expérience qu'elle vit avec ses deux enfants, j'ai commencé à imaginer ce projet.»

Ce projet est celui d'une maison (quatre maisonnettes interconnectées) qui est actuellement en construction à Varennes, en Montérégie. Si tout va bien, elle pourra accueillir 16 résidants d'ici la fin de 2019. Au total, le lieu pourra rassembler jusqu'à 20 personnes autistes adultes et semi-autonomes.

Les coûts de construction et d'entretien de cette maison d'hébergement s'élèvent à 4,2 millions de dollars. Pour le moment, il reste environ 3 millions de dollars à aller chercher. «On souhaite que le concept soit adopté par d'autres et repris ailleurs», dit Véronique Cloutier. La Fondation Véro & Louis espère que d'importants partenaires s'intéresseront à ce projet.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer