La couverture internationale du quotidien Le Devoir prendra un nouvel envol grâce au voyagiste Transat.

LA PRESSE CANADIENNE

Le transporteur spécialisé du voyage vacances a annoncé mardi au siège de l'Organisation de l'aviation civile internationale à Montréal, l'octroi d'un don de 500 000 $ au Devoir afin d'assurer une plus grande couverture internationale.

Le don s'échelonne sur cinq ans, à raison de 100 000 $ par année et sera versé dans le nouveau Fonds de journalisme international Transat - Le Devoir.

Le reportage international exige des déboursés importants et difficiles à assumer pour les médias, encore plus à une époque où leurs revenus publicitaires sont en baisse constante en raison d'un glissement vers les géants du web.

Le Fonds servira à défrayer les frais de transport, d'hébergement et de prise en charge des reporters en mission à l'étranger. C'est Le Devoir qui assumera les salaires des journalistes et les cachets des collaborateurs.

Le directeur du Devoir, Brian Myles, assure que l'entente avec Transat garantit la liberté éditoriale et l'indépendance absolue du quotidien dans le choix et le traitement des sujets.