Le London Free Press a remporté hier à Ottawa le prix Michener d'excellence en journalisme. Pendant deux ans, le quotidien ontarien a enquêté sur la mort de Jamie High dans une cellule d'un poste de police, ce qui a mené à des changements dans le système correctionnel, le traitement des criminels et les soins de santé mentale.

LA PRESSE

Des mentions d'honneur ont par ailleurs été attribuées au Globe and Mail, au National Observer, au Toronto Star, à La Presse et à une proposition conjointe présentée par CBC/Radio-Canada et le Toronto Star.

Publiés l'automne dernier sous la plume de Katia Gagnon, Kathleen Lévesque et Marie-Claude Malboeuf, les reportages pour lesquels La Presse a été honorée révélaient des lacunes dans le contrôle des loteries vidéo.

«Le gouvernement a dû serrer la vis à Loto-Québec pour améliorer la surveillance du domaine du jeu», a souligné hier le vice-président et éditeur adjoint de La Presse, Éric Trottier.