Le groupe de presse américain New York Times a annoncé mercredi son intention de vendre le New York Times ainsi qu'une série d'autres actifs, inclus dans sa filiale New England Media Group.

Publié le 20 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Notre plan pour vendre New England Media Group démontre notre engagement à concentrer notre stratégie et nos investissements sur la marque New York Times», a commenté le directeur général du groupe, Mark Thompson, cité dans un communiqué.

Outre le Boston Globe, son site internet et sa société de marketing GlobeDirect, cette filiale détient les sites Boston.com et Telegram.com, le Worcester Telegram & Gazette, et une participation de 49 % dans Metro Boston.

«Étant donné les différences entre ces activités et le New York Times, nous pensons qu'une vente est dans l'intérêt à long terme de ces actifs et de leurs salariés, de même que dans l'intérêt de nos actionnaires», a noté M. Thompson.

Le New York Times souligne encore dans son communiqué n'avoir «aucune assurance» qu'une vente aura réellement lieu. Il dit avoir recruté la société Evercore Partners pour le conseiller et gérer la procédure de vente.

Le New York Times avait tenté en vain de vendre le Boston Globe en 2009, avant d'y renoncer faute d'offre suffisante. Le groupe de presse avait acheté le Boston Globe en 1993 pour 1,1 milliard de dollars, puis le Worcester Telegram & Gazette pour 295 millions de dollars en 2000.