Alors que les témoignages d'amour, d'amitié et de sympathie continuaient d'affluer cet après-midi à la suite de l'annonce du décès de l'animatrice et journaliste Chantal Jolis, Radio-Canada a annoncé la présentation de plusieurs émissions spéciales consacrées à cette dernière.

André Duchesne LA PRESSE

> Le témoignage de notre journaliste Alain Brunet

> Le témoignage de notre journaliste Nathalie Collard

Ainsi, Monique Giroux qui a beaucoup aidé Chantal Jolis depuis son retrait de la vie publique en 2009 animera ce soir une émission intitulée Salut Chantal! sur les ondes de la Première Chaîne et d'Espace Musique à compter de 21h. «Elle méritait rien de moins. J'ai envie qu'on entende sa voix, son rire et son humour», a indiqué Mme Giroux ce matin à l'émission Médium Large de Catherine Perrin.

Plus tard en entrevue à La Presse, elle a précisé que l'émission de 21h comprendra des hommages d'artistes, la lecture de courriels d'auditeurs et des extraits d'émissions de Mme Jolis. À Radio-Canada, cette dernière a entre autres été à la barre de Bouchée double, Jolis à croquer, C'est du Jolis, L'oreille musclée, Un p'tit air de samedi soir et Bachibouzouk.

Avant cette émission, soit de 20h à 21h, Espace Musique diffusera une émission spéciale Soirées classiques où il sera question de l'amour de Mme Jolis pour la musique classique. Toujours à Espace musique à 22h, on pourra entendre en  rediffusion une émission de musique du monde qu'elle avait animée.

Sur Espace.mu, le site internet musical de Radio-Canada, l'hommage à Mme Jolis commence dès aujourd'hui avec un témoignage de Ralph Boucy dans la section LU/VU/ENTENDU. Demain, on pourra entendre une web radio intitulée Chantal Jolis : coeur, corps, âme portant sur les découvertes de l'animatrice dans le créneau des musiques du monde.

Enfin, vendredi, ce site web diffusera en primeur une chanson, Chantal, que Steffie Shock a écrite pour Mme Jolis. La chanson sera reprise par Shock en compagnie de Élage Diouf à Studio 12 samedi à 22h sur les ondes de la Première Chaîne et dimanche à 23h05 à la télévision de Radio-Canada.

Témoignages

Retirée à Havre-Aubert aux Iles-de-la-Madeleine depuis plusieurs mois, Mme Jolis est morte au cours de la nuit de dimanche à lundi. Âgée de 64 ans, elle luttait contre la maladie de Parkinson depuis quatre ans.

«Des Iles-de-la-Madeleine, Chantal aimait les horizons, les silences, les gens, indique Monique Giroux en entrevue. Il y a quelques années, elle s'était installée tout un été aux Iles et elle avait vraiment envie de s'y retirer.»

Conjoint de Chantal Jolis durant de nombreuses années, l'animateur Michel Désautels a indiqué à La Presse l'avoir visité il y a un mois avec leurs deux fils, Saddia et Alexis. «Elle est décédée au CHSLD où elle vivait depuis novembre dernier», précise-t-il.

Coanimateur, avec Mme Jolis, de l'émission de télévision À première vue consacrée au cinéma, René Homier-Roy s'est lui aussi remémoré les nombreux bons moments passés avec l'animatrice. «Nous n'avions pas de conflit, mais des opinions parfois opposées», dit-il tout en ajoutant que les téléspectateurs prenaient plaisir à voir les deux animateurs avoir leurs mémorables échanges.

Ironiquement a ajouté M. Homier-Roy, c'était hors d'ondes, en réunion de production, où les échanges pouvaient être plus musclés. «Nous venions de deux cultures différentes, elle d'Europe, moi de l'Amérique et nous tenions nos positions quant au choix des films, à l'ordre de présentation, etc. Il arrivait qu'on se fâche. C'était assez comique», dit-il.

Née le 29 avril 1947, Chantal Jolis est arrivée au Québec en 1980 dans le cadre d'un échange des Radios francophones publiques et n'a jamais quitté son pays d'adoption.

C'est le Québécois Jean-François Doré qui, participant à cet échange, s'était rendu en France dans cet échange. «Tout de suite, sa personnalité et sa chaleur ont trouvé écho auprès du public d'ici», a indiqué l'animateur à propos de Mme Jolis en entrevue avec Catherine Perrin.

Même sentiment chez Michel Désautels. «Chantal a fait exploser la radio avec son ouverture, son style dynamique et un ton qui n'avait jamais été entendu ici, dit-il. Elle était venue pour deux semaines et le standard téléphonique ne dérougissait plus. Les gens de Radio-Canada lui ont offert un contrat. Le temps d'aller chercher son fils Saddie et ses affaires en France et elle est revenue.»

M. Doré et Mme Jolis ont coanimé une émission où, selon ce dernier, ils s'envoyaient (gentiment) les pires vacheries, au grand plaisir des auditeurs.

Au fil des ans, Mme Jolis a interviewé Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Félix Leclerc et plusieurs autres grands de la chanson française. Elle avait aussi une grande ouverture d'esprit envers les nouveaux venus. Elle a aussi participé à la fondation de TQS.

Elle s'est retirée de la vie professionnelle en 2009 en raison de symptômes de plus en plus marqués de la maladie de Parkinson.

Les réactions à son décès sont nombreuses, notamment sur sa page Facebook.

> Sur le web: la page Facebook de Chantal Jolis

- Avec Alexandre Paillé