Source ID:; App Source:

José Saramago compare la crise économique à un crime contre l'humanité

José Saramago a présenté son dernier livre, Le... (Photo: Reuters)

Agrandir

José Saramago a présenté son dernier livre, Le voyage d'un éléphant.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Madrid

L'écrivain portugais José Saramago, prix Nobel de littérature 1998, a estimé mardi que la crise économique internationale était «un crime financier contre l'humanité», lors de la présentation à Madrid de son dernier livre, Le voyage d'un éléphant.

Les destructions d'emplois provoquées par la crise économique représentent «un crime financier contre l'humanité, qui devrait être jugé», a déclaré lors d'une conférence de presse à Madrid l'écrivain de 86 ans.

«On connaît les responsables», a ajouté Saramago, qui s'est défini comme un «communiste hormonal».

José Saramago a publié une trentaine d'oeuvres, des romans mais aussi de la poésie, des essais et des pièces de théâtre.

L'auteur de Le Dieu manchot, L'évangile selon Jésus-Christ, ou Le radeau de Pierre, habite depuis 1993 à Lanzarote, sur l'archipel espagnol des Canaries, avec son épouse, la journaliste Pilar del Rio.

En août dernier, à peine remis d'une grave pneumonie, il avait achevé l'écriture de son dernier livre, Le voyage d'un éléphant, un conte épique et jovial décrivant le périple d'un éléphant asiatique à travers l'Europe du XVIe siècle.

L'écrivain a confié mardi à Madrid que cette pneumonie, pour laquelle il avait été hospitalisé en début d'année, avait été «une dure expérience», qui l'avait fait se sentir comme une «sorte de mort vivant».




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer