Source ID:393787; App Source:cedromItem

Les femmes de ses fils : se laisse lire comme un plaisir coupable ***

Josée Lapointe

Même si les romans de Joanna Trollope (Désaccords mineurs) ressemblent parfois à des téléromans de luxe, elle réussit, par sa manière très fine de décortiquer les relations et la psychologie humaines, à donner beaucoup de profondeur à ses récits classiques, mais bien ficelés.

C'est surtout la famille qui passe dans la moulinette de l'auteure britannique encore peu connue ici: deux parents vieillissants, leurs trois fils adultes, mariés et pères, et le fil qui se fait et se défait entre tout ce beau monde.

La grande force de Joanna Trollope est de savoir se mettre dans la peau de chaque protagoniste. La belle-fille égocentrique peut aussi être compréhensive, la belle-mère contrôlante a peur de ne plus servir à rien, le papa irresponsable est aussi aimant...

Chronique du quotidien sur fond quasi exotique de campagne anglaise, Les femmes de ses fils se laisse lire comme un plaisir coupable tout en posant quelques questions sérieuses sur les rôles qu'on joue (ou pas) dans une famille, les changements qui s'y opèrent au fil des années et le chemin parfois difficile vers l'âge adulte.

* * *

Les femmes de ses fils, Joanna Trollope, Fidès, 334 pages.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer