Source ID:371917; App Source:cedromItem

Chanson française : un premier roman mélancolique ***

Josée Lapointe

Le coeur de Béatrice, enseignante dans la fin de la vingtaine, balance entre deux hommes. L'un est responsable à la limite de la rigidité, l'autre est volage et charmeur.

Entre Montréal et Paris, entre la peur de l'engagement et celle d'être trompée, Béatrice marche comme une équilibriste à la recherche du bonheur, jamais pleinement satisfaite.

On suit sa quête dans ce premier roman mélancolique, léger mais pas trop, raconté sur le ton de la confidence à la deuxième personne du singulier, comme si le narrateur s'adressait à la protagoniste.

S'il est intéressant, ce choix narratif crée parfois un décalage, surtout lorsque vient le temps d'entrer dans la tête des deux amants - «Il t'avait haïe de refuser ses rêves». On se demande parfois qui parle à qui dans ce roman d'où le lecteur se sent un peu exclu.

Mais l'ensemble se révèle charmant, avec ses personnages secondaires bien dessinés, une héroïne ambiguë et une finale en demi-teinte, loin de la mièvrerie de ce qu'on appelle les «romans de fille»: «Mais tu garderais toujours l'illusion qu'il ne sert à rien de vivre si l'on ne rêve pas sa vie.»

* * *

Chanson française. Sophie Létourneau. Le Quartanier. 179 pages.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer