Douglas Coupland

Réunis par hasard (et par le truchement d'Internet), les personnages de Joueur_1, nouveau roman à saveur apocalyptique de Douglas Coupland (auteur du mythique Generation X), sont tous porteurs d'une défaillance, d'un mal-être liés à la condition humaine d'un monde qu'il dépeint comme étant en grave perdition. Une mère seule qui cherche l'âme soeur, une jeune et ravissante jeune femme à moitié robot, un prêtre qui a fui son église en s'emparant de l'argent de la communauté... Ces rescapés d'une ère cynique et désespérée se retrouvent autour d'un bar d'hôtel, vivant une nuit de fin du monde marquée par l'épuisement des ressources de pétrole de la planète. Coupland découpe son récit en utilisant chacun des personnages pour narrer sa version du scénario catastrophe. À cheval entre la science-fiction et la transposition fictive des prédictions les plus négatives de ceux qui annoncent le pic pétrolier, Joueur_1 fait le portrait sombre d'un avenir qui ressemble étrangement au présent. Rappelant à la fois des films de fin du monde (comme Le jour après) dans son propos et les contextes de téléréalité à la «Big Brother» dans sa forme, on y retrouve la réflexion morose d'un auteur et artiste critique de son époque, qui conserve une propension marquée pour la critique sociale.

Hurtubise, 277 pages