Transposer des chansons en bédé n'est pas une pratique inhabituelle en Europe, comme en témoignent entre autres les albums consacrés à Renaud et à Gainsbourg. Ici, c'est moins courant. D'où le parfum de nouveauté qui accompagne la publication récente de Zik & BD, sympathique bouquin qui présente des versions illustrées de 10 chansons québécoises récentes.

Alexandre Vigneault LA PRESSE

Olivier Benoît (désormais imprésario des Trois Accords) a rassemblé des bédéistes aux styles radicalement différents pour mettre en images des airs de Mes Aïeux (Antonio, par Daniel Shelton, auteur de Ben), Ariane Moffatt (Réverbère, par Paul Laberge) ou encore Malajube (La monogamie par Jimmy Beaulieu, auteur du Moral des troupes).

La variété des approches stylistiques compte pour beaucoup dans l'intérêt qu'on porte à l'album. Pascal Blanchet (Bologne, Rapide blanc) se démarque toutefois du lot avec sa transposition épurée et touchante de Deux par deux rassemblés (Pierre Lapointe). Catherine Lepage, dans un style imagé et coloré qui s'apparente au collage, propose une vision poétique très intéressante de Tu m'intimides de Mara Tremblay.

Vincent Giard est émouvant quant à lui par sa manière d'ancrer M'accrocher de Loco Locass dans la réalité à l'aide de références visuelles très actuelles. On s'en voudrait de ne pas souligner aussi l'hilarante contribution de Zviane (Le point B), qui transporte Dans mon corps des Trois Accords dans l'univers des zombies! Une idée aussi inattendue qu'inspirée.