Les ventes de livres ont augmenté de 1,5 pour cent au Québec, l'an dernier, pour atteindre 688 millions $. C'est ce qu'a révélé l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) en rappelant que les ventes avaient baissé de 4,1 pour cent en 2012.

Publié le 30 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Les librairies à succursales et les librairies en milieu scolaire ont affiché des hausses respectives de 3,4 pour cent et 6,4 pour cent en 2013. Les librairies indépendantes voyaient cependant leurs ventes chuter de 7,0 pour cent.

Les maisons de distribution du Québec ont perdu du terrain par rapport aux fournisseurs étrangers. Ces fournisseurs approvisionnent principalement le marché de livres en anglais.

Les ventes de livres par habitant de l'ensemble des librairies du Québec en 2013 s'établissaient à 54 $. Elles atteignaient 57 $ en 2009.

Les régions administratives pour lesquelles les ventes par habitant ont été les plus élevées étaient celles qui vendaient aussi le plus de livres: le montant a ainsi atteint 96 $ à Montréal et 80 $ dans celle de la Capitale-Nationale.