Source ID:199; App Source:BreakingNewsEntity

Décès du romancier Tom Clancy

  • Le romancier Tom Clancy photographié à sa maison de Huntingtown au Maryland en 2010. (Photo: archives Reuters)

    Plein écran

    Le romancier Tom Clancy photographié à sa maison de Huntingtown au Maryland en 2010.

    Photo: archives Reuters

  • 1 / 5
  • Tom Clancy lors d'une entrevue à New York en mai 2004. (Photo: archives AP)

    Plein écran

    Tom Clancy lors d'une entrevue à New York en mai 2004.

    Photo: archives AP

  • 2 / 5
  • Tom Clancy à sa maison à Calvert County au Maryland en février 1998. (Photo: archives AP)

    Plein écran

    Tom Clancy à sa maison à Calvert County au Maryland en février 1998.

    Photo: archives AP

  • 3 / 5
  • Tom Clancy en février 1998. (Photo: archives Reuters)

    Plein écran

    Tom Clancy en février 1998.

    Photo: archives Reuters

  • 4 / 5
  • Tom Clancy en février 1998. (Archives AFP)

    Plein écran

    Tom Clancy en février 1998.

    Archives AFP

  • 5 / 5
Fabienne Faur
Agence France-Presse
Washington

Le romancier américain Tom Clancy, mort mardi à l'âge de 66 ans, mêlait dans ses «techno-thrillers» l'espionnage et les technologies, avec un don de «visionnaire» qui lui avait fait raconter, avant l'heure, les attentats du 11 septembre.

Tom Clancy «auteur de plus de 25 best-sellers, romans ou documents, est mort mardi à Baltimore à l'âge de 66 ans», a annoncé mercredi sa maison d'édition Penguin Group.

Il est mort à l'hôpital Johns Hopkins de la ville après une «brève maladie», selon le Baltimore Sun.

Le PDG de Penguin Group, David Shanks, a indiqué dans un communiqué que Tom Clancy était «un auteur accompli. Il a créé le genre du thriller moderne et était l'un des raconteurs d'histoire les plus visionnaires de notre temps. Il manquera à des dizaines de millions de lecteurs dans le monde».

Son 17e roman de fiction, Command Authority, doit paraître en décembre chez Putnam's Sons du groupe Penguin. Ivan Held, président de Putnam's Sons, a rendu hommage à un auteur qui «était en avance sur l'actualité et dont la prescience, par moments, faisait peur».

Tom Clancy était l'auteur de best-sellers tels que À la poursuite d'Octobre rouge avec lequel il avait connu son premier succès en 1984, Jeux de guerre, Sur ordre, La somme de toutes les peurs ou la série Op-Center, une cellule de crise composée d'hommes d'élite envoyés sur tous les fronts.

«Examiner les possibilités»

Son oeuvre, dont l'intrigue centrée autour du renseignement américain, évoquait le terrorisme nucléaire, le terrorisme bactériologique ou encore l'espionnage industriel ou d'État.

Dans Dette d'honneur, il imagine un aviateur japonais qui jette son avion contre le Capitole en pleine prestation de serment d'un vice-président américain.

Sur ordre raconte comment un dirigeant musulman organise des attentats terroristes à l'arme bactériologique.

«La chance. Je n'en crois rien», disait-il dans une entrevue en 2002 à propos de ses intrigues si proches de la réalité à venir, «si je pouvais prédire le futur, je travaillerais chez Merrill Lynch», ajoutait-il en évoquant la banque d'investissement.

«Allons... Tout ce que je fais, c'est d'examiner les possibilités. À la fin de l'un de mes livres, il y a un pilote japonais devenu fou qui fonce en avion sur le Capitole... Tout le gouvernement est rassemblé là. Facile de taper dans le tas. C'est simple», ajoutait-il.

Tom Clancy a également donné vie au personnage de Jack Ryan, expert à la CIA, incarné tour à tour au cinéma par Alec Baldwin dans À la poursuite d'Octobre rouge, par Harrison Ford dans Jeux de guerre et encore par Ben Affleck dans La somme de toutes les peurs.

Chris Pine jouera également le rôle-titre de Jack Ryan, réalisé par le Britannique Kenneth Branagh, à paraître le 25 décembre, mais qui cette fois-ci n'est pas une adaptation directe d'un roman.

Son oeuvre a également inspiré des jeux vidéo comme Splinter Cell et Ghost Recon, publiés chez Ubisoft Entertainment qui a rendu hommage mercredi à l'«extraordinaire auteur doué pour créer des histoires captivantes qui ont tenu en haleine dans le monde entier».

Tom Clancy était modeste face au succès: vendre des best-sellers, «c'est bon pour l'ego», disait-il au Nouvel Observateur, «mais ça ne vous améliore pas comme être humain. Ceci dit, l'argent est agréable. Mais je suis un baladin, voilà tout».

Et quant à son message, «si les forces de la lumière n'étaient pas plus fortes que celles de l'obscurité, nous vivrions tous dans des cavernes, aujourd'hui», ajoutait-il.

Né Thomas Lanier Clancy Jr, Tom Clancy avait fait des études d'anglais au Loyola College avant de devenir en 1969, courtier en assurances.

À cause d'une mauvaise vue, il échoue à intégrer l'armée et s'était mis à écrire à ses moments perdus.

Républicain déclaré, Tom Clancy était un auteur richissime, copropriétaire d'une équipe de baseball, les Orioles de Baltimore.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer