Pendant des années, la triste histoire d'une bougie qui voulait être allumée est restée dans l'oubli au fond d'une boîte des archives nationales du Danemark.

Jan M. Olsen ASSOCIATED PRESS

Mais sa récente découverte a eu l'effet d'une bombe dans le monde littéraire puisqu'il s'agirait de l'un des premiers contes écrits par Hans Christian Andersen.

Le célèbre écrivain danois a rédigé près de 160 contes au cours de son existence, dont Le vilain petit canard et La petite sirène. Selon les spécialistes, le récit sur la bougie remonterait à l'adolescence de l'auteur.

L'historien à la retraite Esben Brage a raconté jeudi qu'il avait trouvé le texte de six pages le 4 octobre en fouillant dans des boîtes d'archives ayant appartenu à de riches familles d'Odense, la ville où Andersen est né en 1805.

Le manuscrit, intitulé Bougie de suif et dédicacé à la veuve d'un pasteur nommé Bunkerflod qui vivait en face de la maison d'Andersen, semblait n'avoir jamais été touché depuis son dépôt au fond de la boîte.

Le bref conte relate l'histoire d'une bougie de suif qui demande l'aide d'une boîte d'amadou pour s'allumer. L'un des conservateurs du Musée Hans Christian Andersen à Odense a affirmé que l'écrivain avait écrit le texte à l'âge de 18 ans, soit sept ans avant ses débuts officiels en 1830.

En plus de ses fameux contes, Andersen, qui est mort en 1875, a écrit des dizaines de romans, poèmes et journaux de voyage qui ont pour la plupart été traduits en plusieurs langues.