Source ID:news·20121003·LA·0052; App Source:cedromItem

Biz se retire des prix du Gouverneur général

Biz, de Loco Locass... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Biz, de Loco Locass

Le Soleil, Erick Labbé

Daniel Lemay
La Presse

À sa troisième nomination, Catherine Mavrikakis gagnera peut-être son premier prix littéraire du Gouverneur général pour son roman Les derniers jours de Smokey Nelson, qui fait partie des finalistes annoncés hier. Par contre, il est certain que le rappeur Biz ne remportera pas de GG cette année, ayant demandé à son éditeur Leméac de le retirer de la catégorie littérature jeunesse (texte) où le jury l'avait choisi comme finaliste pour La chute de Sparte.

«Je ne suis pas un sujet de Sa Majesté», a écrit sur Twitter le plus médiatisé du trio Loco Locass, tout en se disant «honoré» de sa nomination. «J'avais une chance de gagner, mais on ne saura jamais... c'est quand même 35K. Le Qc vaut +», a-t-il ajouté dans un envoi ultérieur (les GG sont en fait dotés de 25 000$).

En lice avec Mme Mavrikakis et Smokey Nelson (Héliotrope), on compte Ryad Assani-Razaki avec La main d'Iman (l'Hexagone), France Daigle avec Pour sûr (Boréal), Charles Bolduc et son recueil de nouvelles Les truites à mains nues et Audrée Wilhelmy avec Oss, ces deux derniers titres publiés chez Leméac.

Dans la catégorie Essais, le jury des GG aura à choisir entre Gaston Miron La vie d'un homme, une biographie grandiose de Pierre Nepveu publiée chez Boréal; Comment tuer Shakespeare du dramaturge Normand Chaurette, Prix de la revue Études françaises 2011 (PUM); Méditation et vision de l'essai de Pascal Riendeau (Nota Bene) et La Révélation inachevée de Yannick Roy (PUM).

Outre Biz, les autres finalistes en littérature jeunesse sont Aline Apostolska (Un été d'amour et de cendres, Leméac), Louise Bombardier (Quand j'étais chien, La Courte échelle), Camille Bouchard (Le coup de la girafe, Soulières) et François Gravel (Ho, Québec Amérique). Une rareté sinon une première: Élise Gravel, la fille de François, fait partie des finalistes pour l'Illustration jeunesse pour La clé à molette (La Courte échelle), dont elle a aussi écrit le texte.

En poésie, cinq recueils de cinq maisons différentes sont en finale, des oeuvres de Corrine Chevarier, Fredric Gary Comeau, Hélène Dorion, Christian Saint-Germain et Maude Smith Gagnon. Lori Saint-Martin et Paul Gagné ont pour leur part placé deux de leurs traductions parmi les finalistes de la catégorie.

__________________________________________________________________________

Les lauréats seront annoncés le 13 novembre.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer