Lucien Bouchard fera paraître ses Lettres à un jeune politicien au printemps. L'éditeur VLB prévoit publier l'ouvrage en mai. «M. Bouchard parlera de l'importance de l'engagement et de son parcours», annonce le journaliste et auteur Pierre Cayouette, qui rédige ces entretiens.

Paul Journet LA PRESSE

C'est le premier d'une série d'ouvrages de VLB qui s'inspirera du célèbre Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke, paru en 1929. M. Bouchard est père de deux jeunes adultes, qui sont un peu plus âgés que l'aspirant poète à qui s'adressait Rilke.

Selon nos informations, l'ex-patron de l'Unité anticollusion et ancien chef de la police de Montréal, Jacques Duchesneau, pourrait collaborer à un autre livre de cette série.

En 1992, Lucien Bouchard avait lancé une autobiographie, À visage découvert. Celui qui a été premier ministre du Québec (1996-2001) pourrait y ajouter plusieurs chapitres. Mais il s'impose un devoir de réserve depuis son départ de la politique, mises à part ses interventions ciblées à titre de lobbyiste, d'avocat et d'administrateur. Il a accordé une série d'entrevues l'été et l'automne derniers pour cet ouvrage. Il s'y garde toutefois de commenter l'actualité politique récente. «Les journalistes politiques qui y cherchent des indices pour savoir ce que M. Bouchard pense de l'actualité brûlante seront déçus», dit M. Cayouette.

À l'image du livre de Rilke, les Lettres de M. Bouchard sont adressées à un lectorat plutôt jeune. Il doit y faire l'éloge de l'engagement dans la vie publique. «Même si ce n'est pas une biographie, il revient sur son enfance, son travail d'avocat et son passage en politique. Il parle aussi de ses lectures, car c'est un grand lecteur», indique M. Cayouette.

Bien entendu, contrairement à Rilke, M. Bouchard s'adresse à un correspondant fictif. Le livre ne contiendra donc pas de réponse épistolaire d'un jeune.