Onze lettres écrites par l'écrivain américain J.D. Salinger, décédé le 27 janvier dernier, vont être rendues publiques à New York, a révélé vendredi le New York Times.

Mis à jour le 12 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les missives, écrites entre 1951 et 1993, seront exposées prochainement à la Morgan Library, au centre de Manhattan, a indiqué le musée, qui les avait gardées cachetées depuis leur acquisition en 1998 grâce à un don.

J. D. Salinger, qui compte parmi les écrivains les plus déroutants du 20e siècle, a connu le succès grâce au roman au style très libre publié en 1951, L'attrape-coeurs.

Adressées à E. Michael Mitchell, un des proches amis de l'écrivain, ces lettres fournissent de nombreux renseignements sur la vie de Salinger avant et après sa retraite en 1953 dans une résidence loin de New York et de ses mondanités, souligne le quotidien.

Décédé le 28 janvier dernier à l'âge de 91 ans, Salinger y raconte notamment, selon le journal, qu'il n'a jamais cessé d'écrire, que sa journée de travail commence à 6 heures du matin et ne s'interrompt que «si c'est absolument nécessaire».

L'écrivain n'a plus rien publié après 1965, et les spéculations vont bon train depuis sa mort sur d'éventuels inédits.