Maman vote pour Obama, Barack Obama, le changement est arrivé, Barack Obama: fils prometteur, enfant de l'espoir : le 44e président américain, premier Noir à accéder à la Maison-Blanche, est devenu un héros de légende dans des livres pour enfants qui pullulent aux États-Unis.

AGENCE FRANCE-PRESSE

D'après les étagères des librairies et les catalogues sur le net, il y a au moins une trentaine de livres sur Barack Obama destinés aux enfants, un record pour la première année en fonction d'un président. Michelle Obama inspire également les auteurs pour la jeunesse avec au moins deux biographies.

Les livres pour enfants sur les présidents et les grandes figures historiques sont une tradition: George Washington, Abraham Lincoln, Martin Luther King en ont suscité des centaines. Mais de l'avis des observateurs, le président Obama en héros de littérature enfantine a un bel avenir devant lui. La majorité des livres édités à ce jour ont été publiés avant sa victoire du 4 novembre 2008.

Son rival à l'élection présidentielle, John McCain, n'apparaît que dans un seul livre pour enfants, écrit par sa propre fille, Mon papa, John McCain.

«Nous avons réalisé que même s'il n'était pas élu, Barack Obama était quelqu'un qui allait avoir un impact sur l'Histoire, que les parents voudraient en parler à leurs enfants», affirme à l'AFP Justin Chanda, vice-président de la maison d'édition Simon and Schuster's Books for Young Readers, qui a publié un best-seller sur le sujet.

Obama: son of promises, child of hope, un album biographique illustré, s'est vendu à 350 000 exemplaires, «un succès massif». «Nous sommes dans la stratosphère», confie l'éditeur qui avait risqué un premier tirage de 25 000 exemplaires dès la victoire des primaires de l'Iowa, le 3 janvier 2008, en se disant: «si nous en vendons 25 000, nous serons heureux».

«Il y a un grand nombre de livres sur Barack Obama. Le fait d'arriver les premiers dans les librairies nous a aidés beaucoup», affirme encore l'éditeur.

Ces livres chantent les louanges du jeune Barack, sa quête, son voyage initiatique en quelque sorte, basé sur sa propre autobiographie Les rêves de mon père.

«Qui suis-je?» se demande le petit Barry mis en scène dans ce livre: «je ne ressemble pas à ma mère, je ne ressemble pas à mon père, je ressemble seulement à moi-même».

Dans un autre intitulé Barack Obama de Jonah Winter, le président «est arrivé dans des temps très difficiles pour l'Amérique. À travers le pays, les gens perdaient leur emploi, leur maison, leur sens de l'espoir».

«Il n'y a rien de politique dans nos livres», assure l'éditeur de Simon and Schuster's. «On raconte seulement l'histoire de son enfance, comment il est arrivé là. C'est juste les origines d'un gars dont tout le monde parle», résume-t-il.

Un illustrateur convient qu'on lui reproche parfois d'avoir peint dans ses gouaches son héros «comme un messie, ou comme un dieu», alors que des images montrent un jeune Barack à l'église, une larme perlant sur sa joue, lorsqu'il a la révélation qu'il veut accéder au plus haut niveau.

«J'ai juste voulu montrer comment une petite graine est devenue un grand arbre et cet arbre c'est Barack Obama», affirme à l'AFP Bryan Collier illustrateur.

Dans les bibliothèques publiques de la ville, les six livres en stock sur Barack Obama sont dans la liste des livres les plus empruntés. «Il y a un intérêt fou pour ces livres», affirme Ebony Curry, aide-bibliothécaire de la Bibliothèque Martin Luther King du centre-ville.

«Nous avons des professeurs qui viennent, des enfants qui doivent faire des exposés, des devoirs sur Obama», ajoute Audrey fields, directrice de la section enfance de la bibliothèque.

«Des enfants qui savent tout juste dire maman et papa, arrivent à dire aussi Obama. Quand ils s'approchent de l'étalage, ils s'écrient : Obama!», résume dans une librairie, une grand-mère, Martha Johnson, venue acheter un «Barack Obama» à son petit-fils.