Si vous avez envie de fuir l’ennuyante réalité, mettez les pieds dans la Laponie orientale de l’auteur finlandais Juhani Karila, un monde fantasmagorique où la brutalité de l’existence dans cet endroit sauvage et perdu au bout du monde côtoie un univers peuplé de créatures surnaturelles avec lesquelles l’humain doit cohabiter.

Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Malgré l’écriture qui touche au fantastique et au réalisme magique, on est loin du conte de fées dans La pêche au petit brochet, premier roman de Karila, qui a remporté un énorme succès en Finlande et qu’on peut découvrir pour la première fois en français grâce à La Peuplade.

On y suit l’éreintante quête d’Elina, personnage énigmatique qui revient chaque année dans sa Laponie natale afin de pêcher l’unique brochet de l’État du Pieu, près de la maison familiale. Pour quelle raison attraper ce poisson est pour elle une question de vie ou de mort qui l’amènera ultimement à affronter son premier amour, Jousia ? Le lecteur le découvrira au fil des pages. Ce roman aux airs carnavalesques glauques est rempli de personnages colorés, qu’on découvre notamment à travers les yeux de Janatuinen, inspectrice venue du Sud pour enquêter sur une histoire de meurtre, qui verra ses certitudes sur le réel profondément ébranlées. C’est sans compter, bien sûr, les autres créatures qu’on y croise : l’ondin, un génie des eaux sadique, les grabuges et leurs malédictions, des teignons obsédés par les humains ou encore la floche, un esprit qui passe d’un corps à l’autre avec comme seul but de s’empiffrer, façon Gargantua. Mêlant quête initiatique et roman policier, ce livre inclassable, drolatique et exubérant est vraiment décoiffant !

La pêche au petit brochet

La pêche au petit brochet

Traduit du finnois par Claire Saint-Germain

La Peuplade

½