À la fin des années 1970, dans un appartement de la rue Bloomfield, à Montréal, Micheline organise des réunions du Parti communiste. Elle est chef de cellule, sérieuse sans être endoctrinée, et élève seule son fils Valéry.

Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Pendant qu’elle distribue des tracts dans le quartier, organise des blitz d’affichage et discute de politique avec ses camarades, le garçon, toujours sur ses talons, espère lui aussi cette révolution riante et généreuse.

Une autre vie est possible est un beau portrait de ces années, de la ferveur d’une jeunesse qui a voyagé de l’autre côté du rideau de fer et rêvait d’égalité dans un esprit de solidarité, bien loin de la noirceur de la guerre froide.

L’enthousiasme de ces jeunes adultes, et celui de Micheline en particulier, en devient presque contagieux. Mais il se voit toutefois obscurci par la part d’ombre que recèle la société et qui menace les femmes depuis toujours. Et qui, au bout du compte, force cette mère courageuse à mettre de côté ses idéaux pour vivre, tout simplement.

Une autre vie est possible

Une autre vie est possible

Héliotrope

288 pages

½