(C’est l’histoire de deux amies berlinoises, des quadragénaires un peu désabusées de la vie, qui partent un jour en road trip, pour des motifs épiques. Le père de l’une (vieux bougon malcommode), en phase terminale, a en effet demandé à sa fille de le conduire à son rendez-vous ultime avec la mort, dans une clinique d’aide au suicide, en Suisse. Celle-ci ne conduisant plus (depuis un accident fatal, on vous passe les détails), elle demande à l’autre, sa meilleure amie, de l’accompagner. Si ce n’est pas de l’amitié, on ne sait pas ce que c’est. Disons que comme entrée en matière, ça promet. )

Silvia Galipeau
Silvia Galipeau La Presse

Premier roman de l’Allemande Lucy Fricke traduit en français, Les occasions manquées (Töchter), en lice pour le prix Médicis du roman étranger, vient aussi d’être adapté au cinéma. Et ça ne nous surprend pas. Tous les ingrédients d’un scénario riche en rebondissements sont là, humour, insolences et scènes délirantes en prime.

C’est que l’aventure, haute en couleur et en réflexions philosophiques un brin cyniques (sur la vie, la mort, les relations paternelles, bien sûr, mais aussi l’amour et l’amitié, on parle de quoi pendant un tel road trip, y avez-vous pensé ?), vire au fil des pages en roman policier, à la Thelma & Louise (en moins jeunes, moins sexy « et même pas opprimées », diront même les principales intéressées !). Avec en toile de fond non pas l’Amérique, mais l’Europe, et les routes allemandes, italiennes, suisses, et même (surtout !) grecques.

On ne vous en dit pas plus, mais disons que ça se lit tout seul (en faisant voyager, qui dit mieux ?), et même si le récit est par moments inégal et un peu (beaucoup) tiré par les cheveux, les deux copines, aussi imparfaites (et alcooliques) soient-elles, sont ici franchement attachantes.

Les occasions manquées

Les occasions manquées

Le Quartanier

274 pages

½