Après une pause forcée d’un an, le Festival de littérature jeunesse de Montréal sera de retour le 15 août prochain.

Rafael Miró
Rafael Miró La Presse

Lancé en 2019, cet évènement se donne comme objectif de donner aux jeunes le goût de la lecture. Le festival aura essentiellement lieu au parc de la Marina d’escale, qui longe le canal de Lachine dans l’arrondissement du même nom.

À la suite de la grande affluence qu’avait connue le festival lors de sa première présentation, un plus grand nombre d’activités seront proposées aux jeunes. Des ateliers auront aussi lieu rue Notre-Dame (à l’angle de la 11e Avenue) et dans un espace virtuel, pour les enfants qui ne pourront pas être présents.

Pléthore d’auteurs

Les jeunes pourront faire la rencontre d’une multitude d’auteurs, à commencer par Simon Boulerice, tête d’affiche de l’évènement. Celui-ci animera un atelier où les enfants apprendront à inventer eux-mêmes une histoire. L’auteure innue Joséphine Bacon présentera son livre Nin auass, moi l’enfant, une anthologie de poèmes écrits par des enfants de la communauté innue d’Ekuanitshu, sur la Côte-Nord. Nouveauté cette année, les jeunes pourront aussi s’essayer au dessin dans la « Zone Créativité », où ils feront la rencontre d’illustrateurs jeunesse.

La journée sera animée par la chroniqueuse et humoriste Manal Drissi.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Manal Drissi, chroniqueuse et humoriste

À la base, j’ai été une enfant lectrice, et maintenant je suis aussi une mère qui essaie de transmettre ça à mon enfant. Je connais l’importance de la littérature jeunesse.

Manal Drissi, chroniqueuse et humoriste

Elle dit accorder beaucoup d’importance à la mission sociale de l’évènement. « Les organisatrices tiennent mordicus à ce que cet évènement soit gratuit, pour pouvoir permettre aux enfants de toutes les classes sociales d’avoir accès à la littérature jeunesse, pour pouvoir habiter ce monde-là et pour pouvoir en bénéficier. » Le festival est piloté par une équipe entièrement bénévole.

Cette année, le festival comprendra un volet en anglais, même si la majorité des activités se feront encore en français. « On veut s’adresser à la jeunesse québécoise dans toute sa diversité », affirme Manal Drissi.

L’heure des contes

Sera aussi présent le poète Baron Marc-André Lévesque, qui fera office de conteur pendant la journée. « J’ai surtout hâte d’y aller comme papa. Le site est enchanteur et il y a vraiment une ambiance familiale. »

Accompagné par la jeune pianiste Chloé Dumoulin, il narrera dans un premier temps le conte musical Pierre et le loup, de Sergueï Prokofiev. Les enfants pourront aussi l’entendre raconter à sa manière quelques contes d’auteurs québécois, qui n’ont pas été dévoilés pour le moment.

Consultez la programmation complète