Après avoir conquis le public français, l’album Paul à la maison du bédéiste québécois Michel Rabagliati est en lice pour remporter un prix Eisner, la principale récompense décernée dans l’industrie de la bande dessinée américaine.

Rafael Miró
Rafael Miró La Presse

Plus tôt cette année, le dernier tome de cette bande dessinée très populaire au Québec avait déjà brillé au festival d’Angoulême, le grand rendez-vous annuel de la bande dessinée francophone. Paul à la maison avait permis à son auteur Michel Rabagliati de remporter un prix pour l’ensemble de la série, une première pour un bédéiste québécois.

Cette fois-ci, c’est la version anglophone de l’album, publié par la librairie montréalaise Drawn and Quarterly, qui est en lice pour remporter le prix Eisner du meilleur album graphique. Il s’agit d’une deuxième nomination à cette catégorie pour Paul et son auteur, après Paul à la pêche en 2009.

Sorti à l’hiver 2019, Paul à la maison se distingue des autres volumes de la série par son ton plus intime et beaucoup plus sombre. Le personnage éponyme de la série, qui est aussi l’alter ego de son créateur, fait face à une dépression et aux contrecoups d’un divorce récent. « C’est l’album où je me suis mis le plus à nu, où j’ai le plus fait de l’autobiographie. »

Relisez l’entrevue avec Michel Rabagliati

Pour la suite des choses, Michel Rabagliati ne ferme pas la porte à un nouvel album, même s’il avait déjà laissé entendre que Paul à la maison serait son dernier. « Après chaque album, je me dis que je n’en ferai plus jamais parce que je me suis complètement épuisé à l’ouvrage. Finalement, je finis toujours par vouloir recommencer », raconte l’auteur.

Ce nouvel album ne sera pas pour tout de suite, cependant. En ce moment, le bédéiste planche sur un autre ouvrage, dont ni le sujet ni la forme n’a été annoncé.

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LA PASTÈQUE

Case tirée de l’album Paul à la maison, de Michel Rabagliati.

Une autre Québécoise en nomination

L’auteure de littérature jeunesse Axelle Lenoir est aussi en nomination pour son album Si on était, dans la catégorie des meilleures publications humoristiques. Tirée de planches parues à l’origine dans le magazine pour adolescents Curium, la bande dessinée met en scène deux jeunes qui s’imaginent dans des situations loufoques ou extravagantes.

Axelle Lenoir est aussi l’auteure des bandes dessinées pour adolescents L’esprit du camp et French Kiss 1986.