Actualités, nouveautés, rencontres d’auteurs, entrevues… La Presse vous informe de ce qui se passe dans le monde des livres.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Les 10 meilleurs romans québécois

PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

Deux œuvres d’Anne Hébert figurent au palmarès des 10 meilleurs romans québécois « de tous les temps » compilé par l’émission Esprit critique.

Le 5 mars dernier, le magazine culturel Esprit critique dévoilait son palmarès des 10 meilleurs romans québécois « de tous les temps ». Comment s’y est-on pris pour accoucher de cette liste ? En sondant des gens du milieu du livre : auteurs, éditeurs, profs de littérature et journalistes littéraires. Au total, une trentaine de personnes ont participé à l’exercice dont le résultat devrait rallier un très grand nombre de lecteurs et de lectrices. On y retrouve les incontournables de la littérature d’ici ainsi qu’une parité homme-femme (Anne Hébert y figure deux fois !). En dixième position, on retrouve La femme qui fuit, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, précédé de La petite fille qui aimait trop les allumettes, de Gaétan Soucy, La grosse femme d’à côté est enceinte, de Michel Tremblay, Bonheur d’occasion, de Gabrielle Roy, Putain, de Nelly Arcan, et L’énigme du retour, de Dany Laferrière (ex æquo au sixième rang), Une saison dans la vie d’Emmanuel, de Marie-Claire Blais, L’hiver de force, de Réjean Ducharme, Kamouraska, d’Anne Hébert, Les fous de Bassan, d’Anne Hébert. Et au premier rang ? L’avalée des avalés, de Réjean Ducharme.

L’émission sera en rediffusion le 8 mars à 23 h et le 11 mars à 5 h sur ARTV.

Joël Dicker s’autoéditera

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

L’écrivain Joël Dicker

C’est sur Instagram que l’auteur Joël Dicker, auteur du best-seller La vérité sur l’affaire Harry Quebert, a annoncé la semaine dernière qu’il quitterait les éditions de Fallois à la fin de l’année pour se lancer dans l’aventure de l’autoédition. C’est une grosse perte pour la maison fondée en 1987 par Bernard de Fallois, mort il y a trois ans. Le romancier d’origine suisse est un des auteurs les plus lus de la francophonie. Il faudra attendre le mois de septembre pour en savoir plus sur la nouvelle structure que Dicker compte mettre sur pied. Rares sont les auteurs à succès qui se lancent dans l’auto-édition. Chez nous, Marie Laberge avait tenté l’aventure avec son projet Martha, en 2008. Aujourd’hui, elle publie chez Québec Amérique.

> Pour regarder le message de Joël Dicker

Le numéro du printemps de Liberté

IMAGE FOURNIE PAR LA REVUE LIBERTÉ

Le ventre des Amériques – Multiplicités rayonnantes de la Caraïbe, numéro du printemps de Liberté

L’équipe éditoriale de Liberté voulait poursuivre un dialogue engagé dans le numéro de septembre 2018, consacré aux questions autochtones. Cette fois, on propose une réflexion sur l’américanité à travers le prisme des Caraïbes. Ce numéro est dirigé par la poète Lorrie Jean-Louis, finaliste au Prix des libraires 2021 et membre du comité de rédaction de la revue depuis 2019. Parmi les textes qui composent ce dossier : un essai sur la mémoire du spoken word de Rinaldo Walcott, un hommage au libraire Gilles Alexandre, qui tenait la librairie Alexandre, à Fort-de-France, par l’écrivain et éditeur Rodney Saint-Éloi, et un texte de Frantz Voltaire qui tente de définir le territoire dont il est question quand on parle des Caraïbes. On retrouve aussi dans ce numéro le cahier critique et les rubriques habituelles. Un numéro qui élargit les horizons.

En librairie le 9 mars

Prise de parole d’écrivaines dans LQ

IMAGE FOURNIE PAR LQ

Femmes manifestes, numéro du printemps de Lettres québécoises

Il y a d’excellents textes dans ce numéro qui donne la parole aux écrivaines et aux créatrices dans la foulée de la vague de dénonciation dans le milieu littéraire, l’été dernier. Intitulé Femmes manifestes, c’est un numéro qui bout de colère. Dans On reste là, Martine Delvaux raconte un échange qu’elle a eu avec un éditeur lors d’un salon du livre. Ce dernier lui confie qu’il aimerait bien recevoir un jour un manuscrit de femme qui ne serait pas écrit d’un point de vue féministe… Suzanne Zaccour, elle, réfléchit à la place de l’écriture inclusive dans la littérature. Puis il y a ce texte signé Claudia Larochelle, écrit « à la manière » de Lucy Ellmann, autrice du roman Les lionnes. La journaliste et animatrice nous ouvre une fenêtre sur son monologue intérieur : un monologue rempli de colère, d’angoisse, d’inquiétude, mais aussi d’une force vitale que plus rien ne pourra arrêter. Un texte qui donne envie de lire Claudia Larochelle dans un livre plus tôt que tard. Les superbes collages qui accompagnent le dossier sont une création de la bédéiste Julie Doucet. Le numéro est dirigé par Annabelle Moreau et Vanessa Bell et sera en kiosque le 10 mars.

Le lancement (virtuel) aura lieu le 11 mars à 19 h 30 sur la page Facebook de la librairie féministe L’Euguélionne en présence de Mélikah Abdelmoumen, Vanessa Bell et Virginia Pésémapeo Bordeleau, qui participeront à une discussion sur la place des femmes dans le milieu littéraire contemporain. Plus tard, le 22 mars, on pourra écouter la balado Pour qui et pour quoi j’écris, à laquelle participeront Annie Claude Thériault, Claudia Larochelle, Valérie Lefebvre-Faucher et Lula Carballo. Sur opuscules.ca.

Pour consulter la page Facebook de l’évènement

Yololalala

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Yololalala, numéro 8 de la revue La jungle par Zviane, aux éditions Pow Pow

Zviane fait paraître le numéro 8 de sa revue La jungle, un projet expérimental lancé en 2016. Dans ce numéro intitulé Yololalala, Zviane raconte l’été 2004 alors qu’elle travaillait comme monitrice dans un camp d’été pour personnes autistes. Les lecteurs et lectrices de La jungle savent que chaque numéro renferme un épisode du feuilleton Football Fantaisie qui paraîtra éventuellement en version intégrale aux éditions Pow Pow. Yololalala sera en librairie le 9 mars, en édition limitée.

Plus de détails ici

Michael Connelly en direct

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Séquences mortelles, de Michael Connelly

L’avantage avec cette pandémie, c’est qu’on a accès à des évènements qu’on ne verrait pas en temps normal. Comme cette causerie (ou comme disent les Français, un live Zoom) avec Michael Connelly à propos de son nouveau roman en français, Séquences mortelles. Organisé par Quais du polar en collaboration avec la maison d’édition Calmann-Lévy, cette causerie sera présentée le mercredi 10 mars à midi (heure du Québec). Et c’est gratuit !

Pour consulter la page Facebook de l’évènement

Le monde est à toi

IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK

Claudia Larochelle rencontre Martine Delvaux

La journaliste et animatrice Claudia Larochelle s’entretient avec l’autrice Martine Delvaux pour souligner le lancement en format poche de son livre Le monde est à toi. Sous forme de lettre à sa fille, l’autrice du Boys club parle d’avenir, de maternité, de responsabilité, mais surtout d’amour inconditionnel. La causerie aura lieu le 11 mars de 17 h 30 à 18 h 30.

Pour consulter la page Facebook de l’évènement