Chaque dimanche, une personnalité publique nous confie quelles sont ses lectures du moment. Cette semaine, France Beaudoin, productrice et animatrice des émissions En direct de l’univers (ICI Télé) et Pour emporter (ARTV).

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Shuni

Naomi Fontaine (Mémoire d’encrier)

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Shuni, de Naomi Fontaine

« J’ai rencontré Naomi avant les Fêtes pour la télé et j’ai eu un vrai coup de foudre. Dans son livre, elle fait preuve d’une telle franchise ! Elle n’hésite pas à raconter que son fils lui a dit qu’il voulait devenir Blanc. Elle a une façon de dire les choses qui fait qu’elle peut être un véritable pont entre les communautés autochtones et les Blancs. Elle initie un vrai dialogue. Elle m’intéresse et je vais la suivre au cours des prochaines années. »

La puissance de la joie

Frédéric Lenoir (Fayard)

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

La puissance de la joie, de Frédéric Lenoir

« C’est un livre que j’ai lu il y a quelques années et auquel je suis revenue en temps de pandémie. L’auteur parle de la joie plutôt que du bonheur comme objectif à atteindre et comme moteur au quotidien. Ça me rejoint davantage. On parle beaucoup de la quête de bonheur, moins souvent de la joie qui peut être très puissante. La joie, pour moi, est liée à la créativité. Dans son livre, Lenoir explique que c’est un sentiment qui vient avec la persévérance, l’accomplissement. Le relire me fait du bien. »

Faire les sucres

Fanny Britt (Cheval d’août)

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Faire les sucres de Fanny Britt

« Ce qui m’a beaucoup intéressée dans ce roman, c’est tout l’aspect des privilèges. On en parle beaucoup des privilèges depuis le début de la pandémie. On se demande si on est prêt à y renoncer et si oui, jusqu’à quel point. Fanny Britt décrit très bien comment notre univers peut basculer en un instant, comment on peut tout perdre ce qu’on tenait pour acquis. Elle décrit bien l’impact de cette perte sur la relation entre ses personnages. »