Face à la pandémie de COVID-19, des bédéistes d’un peu partout ont pris tout plein d’initiatives amusantes sur les réseaux sociaux. En voici quelques-unes.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Le jeu de Lapinot

Le géniteur de Lapinot, Lewis Trondheim, a créé le mot-clic #jeuLAPINOT. Il invite dans un premier temps les gens à voter pour le lieu de sa strip du lendemain sur Twitter (@lewistrondheim). Puis, il dessine les trois premières cases de sa strip en invitant les participants à dessiner (même mal) la dernière case. « Si vous êtes le premier à trouver ce que j’ai imaginé, je vous enverrai une carte postale. » On peut voir le résultat final sur son compte Instagram.

CONSULTEZ le site Instagram de Lewis Trondheim

La chaîne Pow Pow

IMAGE TIRÉE DE YOUTUBE

Les éditions Pow Pow ont créé une chaîne YouTube sur laquelle sera diffusée une série d’événements.

Ici, les éditions Pow Pow, qui ont publié entre autres des albums de Guy Delisle, Samuel Cantin, Sophie Bédard, Zviane ou François Vigneault, ont créé une chaîne YouTube sur laquelle sera diffusée une série d’événements, comme le lancement (à distance) de la réédition du Journal de Julie Delporte jeudi dernier. Le bédéiste Xavier Cadieux (La pitoune et la poutine) réalisera également des entrevues avec des auteurs de la maison.

CONSULTEZ le site des éditions Pow Pow

Le retour d’Arthur

IMAGE TIRÉE DE TÉLÉ-QUÉBEC

La Pastèque a remis un lien sur son projet numérique Tout Garni, lancé en 2017 avec Télé-Québec.

La Pastèque a remis un lien sur son projet numérique Tout Garni, lancé en 2017 avec Télé-Québec. On retrouve 12 épisodes qui mettent en vedette Arthur, le livreur de pizza. Des vignettes signées entre autres par les bédéistes ou dessinateurs Pascal Girard, Julie Rocheleau, Isabelle Arsenault, Jacques Goldstyn ou Cyril Doisneau.

Consultez le site de Télé-Québec

Dessiner le confinement

IMAGE TIRÉE DE TWITTER

Pénélope Bagieu et le designer de jeux vidéo Oscar Barda ont eu l’idée de proposer un cadavre exquis à leurs fans et amis illustrateurs/bédéistes.

Pénélope Bagieu (Les culottées) et le designer de jeux vidéo Oscar Barda ont eu l’idée de leur côté de proposer un cadavre exquis à leurs fans et amis illustrateurs/bédéistes. Ils ont créé le mot-clic #coronamaison sur Twitter et le gabarit d’un appartement avec un escalier, créant ainsi les étages d’un immeuble virtuel géant. Le but : dessiner le confinement. Le résultat est renversant, souvent hilarant, parfois touchant.

SUIVEZ le mot-clic #coronamaison sur Twitter

Sattouf à colorier

IMAGE TIRÉE D’INSTAGRAM

Riad Sattouf a indiqué sur son compte Instagram que sa maison d’édition avait mis en ligne des planches à télécharger librement « pour les écrire et/ou les colorier ».

Riad Sattouf, qui sortira le 5e tome de L’arabe du futur à l’automne, a indiqué sur son compte Instagram que sa maison d’édition Les Impressions du futur avait mis en ligne des pages de L’arabe du futur, des Cahiers d’Esther et de Pipit Farlouse, en noir et blanc et sans textes, à télécharger librement « pour les écrire et/ou les colorier ». Tout en invitant ses fans à lui envoyer leurs œuvres une fois terminées. Il faut se rendre sur le site du bédéiste.

CONSULTEZ le site de Riad Sattouf

Un festival de BD à la maison

PHOTOS TIRÉE D’INTERNET

Le Festival BD d’Aix-en-Provence fait partie des grands événements qui ont dû être annulés, mais les organisateurs offrent à partir de leur site web une version en ligne baptisée le Festival à la maison.

Le Festival BD d’Aix-en-Provence fait partie des grands événements qui ont dû être annulés, mais les organisateurs offrent à partir de leur site web une version en ligne baptisée le Festival à la maison. Au programme, des coloriages de cases, des jeux à imprimer, des avant-premières d’album, des expositions en ligne et des visites d’auteurs et d’autrices de bandes dessinées. Celui de notre bédéiste national, Jimmy Beaulieu, fait partie de la première fournée.

CONSULTEZ le site du Festival à la maison

24 heures de BD

IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK

Jimmy Beaulieu, le bédéiste montréalais, est l’un des instigateurs d’un projet baptisé Les 24 heures de la bande dessinée de la fin du monde.

Parlant de Jimmy Beaulieu, le bédéiste montréalais est l’un des instigateurs d’un projet baptisé Les 24 heures de la bande dessinée de la fin du monde. Dans un message publié le lundi, il invite les aficionados de la BD à s’inscrire. Le 1er avril, le thème ou la contrainte sera dévoilé. Les dessinateurs inscrits auront ensuite 48 heures pour créer et publier en direct une histoire de 24 pages. Pour les détails, il faut se rendre sur le site Tout est foutu. 

CONSULTEZ le site Tout est foutu

Sfar publie sur Instagram

IMAGE TIRÉE D’INSTAGRAM

Depuis le 17 mars, le prolifique Joann Sfar publie un nouvel album d’Aspirine sur Instagram, case après case.

Depuis le 17 mars, le prolifique Joann Sfar publie un nouvel album d’Aspirine sur Instagram, case après case. On peut donc suivre les nouvelles aventures de cette étudiante en philosophie devenue vampire, confinée en ces temps… de coronavirus. La morte-vivante, qui cohabite avec sa sœur, ne fera qu’une bouchée du voisin de palier venu les avertir de faire moins de bruit… Ça lui apprendra. Un troisième tome qui se distille plutôt bien en isolement.

CONSULTEZ le site Instagram de Joann Sfar

Témoignages dessinés

IMAGE TIRÉE D’INSTAGRAM

L’illustratrice française Soskuld a inauguré, la semaine dernière, le premier dessin issu de l’appel à #témoignage fait sur Facebook.

L’illustratrice française Soskuld – qui a fait ses débuts avec le blogue de vignettes et bédés courtes La vie secrète d’une étudiante infirmière, puis de La vie d’une aide-soignante – se consacre depuis 2015 à la bande dessinée. La semaine dernière, elle a inauguré le premier dessin issu de l’appel à #témoignage fait sur Facebook. « Il y aura un dessin par jour, a-t-elle écrit sur son compte Instagram, je mets l’accent sur le ressenti réel des soignants. Bon courage à tous et à demain ! »

CONSULTEZ le site Instagram de Soskuld