Éviter qu’il y ait des « victimes oubliées ». C’est pour ce motif que des enquêteurs ont perquisitionné dans les bureaux parisiens de Gallimard mercredi.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Ils seraient à la recherche de passages inédits particulièrement « scandaleux » des journaux intimes de l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff.

Ces écrits, qui couvrent les années 1989 à 2006, seraient cachés dans un coffret de sûreté confié à son éditeur, avec qui il avait planifié leur publication après sa mort (il aurait changé d’avis depuis).

Selon la presse française, les enquêteurs s’intéressent également à l’éditeur de Matzneff, Christian Giudicelli, qui l’aurait accompagné dans ses voyages de tourisme sexuel aux Philippines.

Rappelons qu’en plus d’être l’objet d’une enquête pour « viols sur mineur », l’écrivain doit comparaître dans le cadre d’une procédure pour « apologie » d’actes pédophiles en septembre 2021, s’il est toujours en vie. Il est âgé de 83 ans.