(Paris) Le fils aîné du romancier britannique J. R. R. Tolkien, auteur de The Lord of the Rings, est mort dans la nuit de mercredi à jeudi en France à 95 ans, après s’être consacré pendant des décennies à l’héritage littéraire de son père, ont annoncé la Fondation Tolkien et le quotidien Var Matin.

Agence France-Presse

Né le 21 novembre 1924 à Leeds, au Royaume-Uni, cet universitaire érudit avait travaillé, après la mort de son père en 1973, sur ses manuscrits et publié de nombreux écrits inédits.  

Il a notamment publié tous les textes postérieurs à The Hobbit et à The Lord of the Rings, en déchiffrant les manuscrits laissés par son père. Parmi eux, l’imposant Silmarillion, en 1977, une saga à l’intérieur de laquelle s’inscrivent les histoires de The Lord of the Rings et de The Children of Hurin.

PHOTO BONHAMS, ARCHIVESAFP

The Hobbit, de J.R.R. Tolkien

Son travail de transmission de l’œuvre de John Ronald Reuel Tolkien — un des plus célèbres représentants de la « fantasy » anglo-saxonne, féru de mythologie germanique et de sagas vikings — a été suivi par plusieurs générations de lecteurs.

« Des millions de personnes dans le monde seront à jamais reconnaissantes à Christopher de nous avoir apporté le Silmarillion, The Children of Hurin et The History of Middle-Earth », une série de livres qu’il avait compilés et édités, a déclaré Shaun Gunner, le président de la Fondation Tolkien, sur son site internet. « Nous avons perdu un titan ».

Pour The Children of Hurin — un roman que J. R. R. Tolkien avait entamé en 1918 sans pouvoir l’achever de son vivant -, Christopher Tolkien a passé près de trois décennies à travailler sur ses ébauches, afin de les unir dans une seule histoire.

PHOTO HO, REUTERS

The Children of Hurin

Il s’était montré très critique sur l’utilisation faite de l’œuvre de son père. « Tolkien est devenu un monstre, dévoré par sa popularité et absorbé par l’absurdité de l’époque », confiait-il en 2012 au quotidien français Le Monde.

Il avait également dessiné les cartes de la Terre du Milieu, accompagnant The Lord of the Rings, où se déroulent les sagas de Tolkien.

Dernier fils survivant du romancier, Christopher Tolkien est mort au centre hospitalier de la Dracénie à Draguignan (Var, sud-est) « où il avait été admis après des tracas de santé », selon le quotidien régional Var Matin. Il vivait en France depuis 1975.

Selon le journal, ses obsèques devraient avoir lieu dans le Var.