Quelques suggestions de livres jeunesse pour petits, enfants et adolescents.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Pour les petits : au pays des rêves

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Élénor

Élénor n’aime pas dormir. Elle préférerait s’amuser. Quand sa mère lui parle du pays des rêves, un endroit où tout est possible, elle n’y croit pas. Mais une drôle de créature, le grand Machin, apparaît et l’y emmène… Fabuleux, cet album dessiné aux crayons de couleurs et de plomb permet de parler des rêves et des cauchemars. À lire — et à observer, en laissant son esprit s’emballer.

Élénor. Texte et illustrations d’Odette Barberousse. Éditions M. Ed. Dès 4 ans.

Pour le primaire : sympathiques héros

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Balboa et Victor, Mon chien, mes yeux

Balboa — le beau Balboa ! — est un chien d’un an et demi, mélange de bouvier-bernois et de labrador. Dans ce roman dont Balboa est le narrateur (c’est toujours sympathique, un chien qui « parle »), on le suit en formation de chien-guide, puis dans son travail auprès de Victor, un garçon de 10 ans qui a perdu la vue. Passionné de soccer, Victor rêve de pouvoir jouer à nouveau. À conseiller autant aux sportifs qu’aux amateurs de chiens qui s’exclament : « Rooo, je suis content ! »

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Balboa et Victor, Mon chien, mes yeux

Balboa et Victor, Mon chien, mes yeux. Texte d’Isha Bottin. Illustrations de Pierre Brassard. Collection Mira. Éditions Petit homme. Dès 8 ans.

Pour les ados : l’amour à Saint-Pétersbourg

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

La Neva pour se retrouver

Après deux années à économiser en vue de ce voyage, Méganne, 16 ans, part à Saint-Pétersbourg avec ses amies Sabrina et Larisa. Russe d’origine, le père de cette dernière est retourné vivre dans sa patrie depuis quelques années. Quand, dans un restaurant, un jeune serveur laisse son numéro de téléphone à Méganne, elle ne peut s’empêcher de vouloir le revoir. Cette histoire d’amour entre une Montréalaise naïve et un Russe énigmatique a l’avantage d’être ponctuée de descriptions de Saint-Pétersbourg en été, alors que le soleil ne se couche presque pas. À réserver aux romantiques.

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

La Neva pour se retrouver

La Neva pour se retrouver. Texte de Marise Gasque. Illustrations de France Cormier. Éditions L’Interligne. Dès 14 ans.

Bande dessinée : mieux vivre les déceptions

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Oupelaï, tome 2 : L’anniversaire catastrophe

En raison de la pandémie, les enfants vivent beaucoup de déceptions. Dans cette bande dessinée, Billie rêve d’un anniversaire avec plein d’invités, des tours de poney et des feux d’artifice. Évidemment, elle devra apprendre à voir les avantages d’une fête plus modeste, après avoir fait la « baboune ». Dans la même collection, L’abominable spectacle traite de l’anxiété de performance chez les enfants. Amusant et utile.

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Oupelaï, tome 2 : L’anniversaire catastrophe

Oupelaï, tome 2 : L’anniversaire catastrophe. Texte de Nadia Gagnier. Dessins de Tristan Demers. Éditions Petit homme. Dès 5 ans.

Documentaire : introduction à Simone de Beauvoir

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Simone de Beauvoir

Quand elle était petite, Simone de Beauvoir entendait son père lui dire qu’elle avait « le cerveau d’un homme ». Elle se demandait pourquoi son esprit serait différent de celui d’un garçon. Encouragée à étudier pour ne pas dépendre d’un mari, Simone est devenue professeure et autrice. Illustré de façon très vivante (il faut voir la tronche de son compagnon Jean-Paul Sartre !), ce documentaire présente avec un ton juste la vie de la mère du féminisme.

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir. Collection De petit à grand. Texte de María Isabel Sánchez Vegara. Illustrations de Christine Roussey. Éditions La courte échelle. Dès 5 ans.