François Bérubé a vendu plus de 60 000 exemplaires de ses séries Planète soccer et Planète hockey c’est un succès fracassant. Publiés chez Hurtubise, ces romans pour jeunes de 10 ans et plus plaisent notamment aux garçons, parfois plus difficiles à convaincre du bonheur de lire. Enseignant au primaire à Rimouski, François Bérubé vient de lancer le premier tome d’une nouvelle série, Planète snowboard. Entrevue en quatre points.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Au départ, un drame

C’est un évènement terrible qui a poussé François Bérubé vers l’écriture. « Il y a neuf ans, je suis devenu papa pour la première fois d’un garçon qui avait une malformation cardiaque », raconte-t-il. Charles-Antoine a été opéré à cœur ouvert à 13 jours de vie, puis il est mort.

« J’ai publié l’histoire de mon fils [La rencontre de notre ange Charles-Antoine, aux éditions Cornac], dit François Bérubé. Après avoir fait des salons du livre et jasé du décès de mon fils pendant un an ou deux, je me suis dit que j’allais me lancer en littérature jeunesse. Que ce serait un petit peu plus hop la vie… » François Bérubé a ensuite eu deux autres enfants, Eliot et Léa-Jade, aujourd’hui âgés de 7 et 5 ans.

Défi lancé en classe

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Le premier tome de Planète soccer, La compétition, a été publié par François Bérubé chez Hurtubise, en 2016.

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Planète hockey, tome 4 : Faire sa trace, de François Bérubé, est paru à la fin du mois de mai chez Hurtubise.

Mettant en vedette Raphaël Rousseau, joueur étoile fictif des Titans de Rimouski, le premier tome de Planète soccer a été publié en 2016. « Je me suis lancé un défi devant mes élèves, explique François Bérubé. J’avais une classe de gars super actifs et je leur ai dit que j’allais écrire mon premier roman jeunesse pour eux. » Trois autres tomes de Planète soccer ont suivi, puis quatre tomes de Planète hockey, dont le héros est Alexis Chevarie, 14 ans, considéré comme « le prochain Sydney Crosby ».

« Je reçois beaucoup de messages de parents qui me disent : ‟Mon enfant n’aimait pas lire, il a découvert tes séries et ça l’a accroché”, témoigne François Bérubé. Je suis enseignant, je sais à quel point ce n’est pas tout le temps facile d’intéresser les gars à la lecture. Il y en a pour qui lire, c’est difficile. Ça reste un acte complexe. Des fois, ça prend du temps. Tant mieux quand ça débloque pour de bon. »

Voyage dans l’Ouest canadien

PHOTO YVAN COUILLARD, FOURNIE PAR HURTUBISE

François Bérubé, auteur et enseignant de 4e année à l’école de l’Estran, à Rimouski

Pourquoi s’intéresser maintenant à la planche à neige, avec le personnage d’Éloi Leblanc, talentueux planchiste de 13 ans ? « Le snowboard, c’est mon sport, répond François Bérubé. Je suis parti un été dans l’Ouest canadien et finalement, mon été s’est étiré sur six ans. Ç’a été un très long été ! J’ai entre autres travaillé dans un centre de ski, là-bas. » Un informateur (qui donc ?) nous dit qu’Éloi Leblanc pourrait, lui aussi, voyager dans l’Ouest…

Axer l’action autour d’un sport individuel plutôt que collectif permet de diversifier la trame de la nouvelle série, qui ne comportera que deux tomes — le prochain sera publié en février. « Le sport reste un prétexte, nuance François Bérubé. Je parle de jeunes qui sont passionnés par leur sport et qui veulent aller au bout de leur rêve, de leurs limites. Je présente aussi la vie du personnage, avec les hauts et les bas de sa vie familiale et scolaire. »

Lire en temps de pandémie

Rimouski étant peu touché par la COVID-19, François Bérubé et ses élèves peuvent continuer de pratiquer leurs sports, contrairement à la majorité des Québécois. « J’ose espérer qu’il y a des enfants qui se sont découvert une passion pour la lecture, pour oublier qu’ils ne pouvaient pas faire leur sport préféré, souhaite l’enseignant. Aller lire des aventures, plutôt qu’en vivre. »

Son conseil aux parents et aux enseignants ? Mettez les enfants en contact avec des œuvres variées. « Il faut qu’ils essaient de lire plein de trucs, qu’ils ne se découragent pas, dit François Bérubé. Ils vont finir par tomber sur quelque chose qui les allume. » Quitte à se retrouver avec deux nouvelles passions — la lecture et la planche à neige…

À fond dans l’hiver

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Planète snowboard, tome 1 : Style de vie, de François Bérubé, a été lancé le 11 novembre.

« Le ciel est d’un de ces bleus profonds qui fait de l’hiver la plus belle saison qui existe », dit Éloi Leblanc, 13 ans, au début de ce premier tome de Planète snowboard. Le ton est donné : ce roman de 260 pages est une ode à ceux qui profitent à fond de la neige, montés sur une planche. Malgré des descriptions parfois longuettes dans la première partie, le rythme s’intensifie ensuite. Passionné de musique punk rock, proche de son grand frère, Éloi est un héros attachant.

Planète snowboard, tome 1 : Style de vie. Texte de François Bérubé. Éditions Hurtubise. Dès 11 ans.