L’amour, c’est une douce révolution, selon l’autrice Lucile de Pesloüan et l’illustratrice Geneviève Darling. Ensemble, elles publient C’est quoi l’amour ?, un roman graphique pour adolescents très réussi, ni gnangnan ni extrémiste, qui fait du bien en ce dur automne.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Les deux autres romans graphiques du duo

  • Pourquoi les filles ont mal au ventre ?, texte de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, collection Griff, éditions de l’Isatis.

    PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

    Pourquoi les filles ont mal au ventre ?, texte de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, collection Griff, éditions de l’Isatis.

  • J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…, texte de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, collection Griff, éditions de l’Isatis.

    PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

    J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…, texte de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, collection Griff, éditions de l’Isatis.

1/2
  •  
  •  

Déjà, ce duo avait fait paraître Pourquoi les filles ont mal au ventre ?, un album sur le sexisme lauréat du prix Espiègle des bibliothèques scolaires en 2018, aussi publié en France, au Canada anglais, aux États-Unis, en Corée, en Espagne et en Amérique du Sud. Ainsi que J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas, sur la santé mentale, gagnant du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal 2019. Cette fois, c’est plus beau et rassembleur.

Éthique et bienveillance

PHOTO DAVID BOILY, LAPRESSE

Collaboratrice au magazine Cool !, Lucile de Pesloüan publie des mini-fanzines depuis 2012.

Au départ, Lucile de Pesloüan créait des mini-fanzines (soit des publications d’amateur) sous le pseudonyme Shushanna Bikini London (!). « J’avais fait un petit fanzine sur le sentiment amoureux, mais j’avais en tête de parler de l’amour au sens beaucoup plus large », précise l’autrice d’origine française, installée au Québec depuis 13 ans.

Le résultat, c’est un roman graphique de 55 pages, illustré à l’aquarelle, au crayon et numériquement par Geneviève Darling. On y trouve des citations, des réflexions et des micronouvelles, sur l’amour qu’on se porte à soi, aux autres, à l’art et à la nature. « L’amour, c’est le réconfort, mais aussi une certaine éthique, une certaine bienveillance, même si le mot est galvaudé », estime Lucile de Pesloüan.

Unis à New York

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Extrait de C’est quoi l’amour ?, texte de Lucile de Pesloüan, illustrations de Geneviève Darling, collection Griff, éditions de l’Isatis.

Une scène se déroule dans le métro de New York, occupé en fin de journée. Dans un wagon, une femme s’est mise à narguer un homme, lui lançant des insultes racistes. Au bout d’un moment, « une autre femme a levé très fort la voix, pour dire : “Ça suffit !’’, raconte Lucile de Pesloüan, qui s’est inspirée d’un fait vécu. Ça a donné une impulsion. Tout le monde s’est dit : “On ne peut pas laisser passer ça.’’ On a dit à celle qui harcelait de descendre du wagon à la prochaine station. Ensemble, on est vraiment plus forts et on a tendance à l’oublier. »

C’est vrai qu’on l’oublie, en cette époque où certains n’hésitent pas à dénoncer une bande de jeunes qui se rassemblent au parc. « Je suis contre la dénonciation, nuance Lucile de Pesloüan. Je ne voudrais pas être surveillée par la police ni vivre dans une société où on se surveille. On peut aller voir quelqu’un et lui dire : “Ce serait quand même bien que tu portes un masque.’’ Pas aller prévenir la police. »

Se faire confiance

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Lucile de Pesloüan a donné naissance à un bébé il y a quelques semaines, une autre forme d’amour. « J’écris des livres que j’aurais aimé avoir entre les mains quand j’étais ado », dit-elle.

L’amour, c’est « suivre cette petite voix qu’on a dans la tête, pas celle qui nous embête, non, celle qui nous guide », lit-on dans C’est quoi l’amour ?

« Je fais beaucoup d’ateliers avec des adolescents et c’est quelque chose que je leur répète : il faut se faire confiance, souligne Lucile de Pesloüan. Que ce soit au niveau du consentement, des émotions, du féminisme : faites-vous confiance. Moi, c’est quelque chose qu’on ne m’a pas assez dit quand j’étais ado. Il n’y a personne qui vous connaît mieux que vous. Vous savez ce qui est bon pour vous. S’il y a quelque chose qui vous chicote dans votre tête, c’est que ce n’est pas bon. »

S’aimer, « c’est être honnête et doux envers soi-même », écrit Lucile de Pesloüan. « C’est correct de ne pas céder à la pression sociale, fait valoir l’autrice. Un conseil que ma grand-mère me donnait beaucoup, c’était de garder ma personnalité. C’est difficile à l’adolescence, parce qu’on veut faire partie d’un groupe. » Geneviève Darling acquiesce : « Il faut apprendre à se connaître et à connaître ses limites. »

Pour vous, c’est quoi l’amour ?

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L’illustratrice Geneviève Darling est également derrière la marque Lovestruck Prints. « Le thème de l’amour au sens large, ça rejoint vraiment ma pratique artistique », souligne-t-elle.

Alors que les adolescents ne peuvent officiellement même pas se faire de câlins en raison de la pandémie, « un livre sur l’amour, ça tombe à pic, observe Lucile de Pesloüan. Ce qu’on voulait, c’est qu’en refermant le livre, on se dise : ’’Je ne suis pas tout seul.’’ Il y a tellement d’amour autour de nous… »

Avis aux ados : Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling veulent savoir pour vous, c’est quoi, l’amour ? Les réponses sont attendues à @cest.quoi.lamour sur Instagram.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

C’est quoi l’amour ?

C’est quoi l’amour ? Texte de Lucile de Pesloüan. Illustrations de Geneviève Darling. Collection Griff. Éditions de l’Isatis. Dès 11 ans.