(Paris) Le romancier à succès Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013 avec Au revoir là-haut, quitte l’éditeur Albin Michel pour retourner à la maison de ses débuts, Calmann-Lévy, a indiqué cette dernière lundi.

Agence France-Presse

Calmann-Lévy annonce la parution, sans précision de date de sortie, d’un « nouveau cycle romanesque se déroulant cette fois pendant les Trente Glorieuses ».

Au revoir là-haut, qui se déroule juste après la Première Guerre mondiale, est en effet le début d’une trilogie sur la première moitié du XXe siècle, avec Couleurs de l’incendie dans l’entre-deux-guerres et Miroir de nos peines sur la débâcle de 1940.

« Au moment de donner une impulsion nouvelle à mon projet littéraire, j’ai ressenti le besoin d’avoir à mes côtés un nouveau partenaire. Ma rencontre avec l’équipe de Calmann-Lévy et le lien particulier que j’ai pu nouer, au cours de nos échanges, avec [le directeur général] Philippe Robinet m’ont convaincu », a expliqué le romancier, cité dans un communiqué.

Pierre Lemaitre avait commencé discrètement comme auteur de polar chez ce même éditeur, avec Robe de marié en 2009.

Depuis Au revoir là-haut (Albin Michel), récit enlevé des aventures de poilus démobilisés qui se transforment en escrocs de haut vol, il est un auteur à grand succès, dont les ventes se comptent à chaque fois en centaines de milliers d’exemplaires. Selon Calmann-Lévy, il a été traduit dans 42 langues.

Sa signature est le coup le plus important du « mercato » littéraire cette année, où les mouvements d’auteurs ont été relativement rares.