Le Larousse illustré 2021 arrive sur les tablettes. Au menu : plus de 63 500 mots, dont 150 qui s’ajoutent à l’ouvrage pour la première fois. Les Québécois reconnaîtront les mots nanane (ou nananne), autocueillette, plugiciel et trappage.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Selon le Larousse, le mot nanane (définition : bonbon) est d’ailleurs utilisé dans plusieurs expressions comme « enfant de nanane » (petit chenapan), « rose nanane » (insignifiant), « en enfant de nanane » (extrêmement) ou « c’est du nanane » (c’est très facile...) Comme quoi un mot somme toute banal peut prendre différents sens selon la sauce à laquelle on l’apprête !

Au chapitre des noms propres, deux Québécois font leur entrée dans les pages du Larousse : le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin ainsi que la danseuse et chorégraphe Louise Lecavalier. Ils sont accompagnés de personnalités comme le metteur en scène canadien Robert Carsen, l’acteur américain Matt Damon, l’écrivaine italienne Elena Ferrante ou la militante écologiste suédoise Greta Thunberg.