Finaliste aux Prix du Gouverneur général en 2009, il s’agit du premier recueil traduit en français du poète montréalais Carmine Starnino.

Mario Cloutier
Mario Cloutier La Presse

Le livre n’a rien perdu à attendre, heureusement. Poésie narrative, elliptique, détaillée qui forme une mosaïque impressionnante de Montréal.

Carmine Starnino a l’œil vif et drôle, l’âme généreuse aussi. Il interpelle le cœur pour nous dire que nous sommes avec lui dans ses visions étonnantes.

Par ici la sortie, c’est une ode à Montréal, ses quartiers, ses habitants, qu’ils soient les « frères syriens en gougounes du barbershop » ou des nuages ouvriers qui « sont tous des pros du point de vue divin ».

Le poète nous donne la persistante impression que tout est poésie dans cette ville. Il voyage aussi et, même ailleurs, il garde ce regard curieux de découvreur amusé.

Truculent, le poète se tient généralement loin du « je », préférant les « petites réponses » aux « grandes conclusions ». Rafraîchissant !

★★★★

Par ici la sortie, de Carmine Starnino. Traduit par Gabriel Kunst, Hash#ag, 87 pages