« L’art est très important pour le féminisme, parce que, comme les politiques féministes, son principal objectif est de repenser la place des femmes dans le monde », a expliqué la Britannique Amy Tobin, coautrice de L’art du féminisme, en entrevue sur le site de l’émission Les Terriennes (TV5).

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

L’ouvrage qu’elle propose est fascinant, car il nous fait découvrir tout un pan de l’art des femmes qu’on connaît peu ou pas du tout.

Oui, on y retrouve Beyoncé, Pussy Riot et Frida Kahlo, mais on découvre aussi une riche production artistique (affiches, photos, installations, tableaux) créée par des artistes importantes qui n’ont pas joui de la même visibilité, mais dont la création n’est pas moins pertinente et marquante.

C’est fascinant de parcourir les décennies et de voir l’évolution, l’audace, l’inventivité de ces femmes qui, en plus de créer, devaient lutter pour avoir le droit d’exister et de prendre la parole. Un magnifique ouvrage qui enrichit nos bibliothèques et nos âmes.

L’art du féminisme. Lucinda Gosling, Hilary Robinson, Amy Tobin. Hugo Image. 272 pages.