Il y a des livres qui rendent heureux. Ceux de Christian Bobin en font partie. En marge du centenaire de Pierre Soulages, l’auteur de L’homme-joie consacre son plus récent ouvrage au célèbre peintre français.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Simplement intitulé Pierre, ce récit est un « exercice d’admiration » doublé d’une réflexion philosophique sur l’écriture, la peinture, la vie. Le 24 décembre 2018, l’auteur prend un train de nuit pour aller saluer le peintre de l’outrenoir, chez lui, à Sète, le jour de son 99e anniversaire.

Dans son dialogue intérieur, Bobin nous fait sentir son amour pour l’homme et l’artiste. « Ce qui me touche dans ta peinture, c’est sa puissance de renouvellement, une salve de résurrections. Rien de plus maigre que du noir ratissé à gauche, à droite, verticalement, en oblique. On devrait s’ennuyer et c’est le contraire qui advient. »

Bobin signe ici un portrait intime, lumineux, précieux de Soulages. Et nous laisse un peu secoué, comme dans un songe d’une nuit d’hiver.

★★★★

Pierre,. Christian Bobin. Gallimard. 98 pages.